Avec le renouvellement de toute sa gamme de casques Arctis, SteelSeries propose un modèle milieu de gamme Arctis Nova 3 qui ne s’emploie que par USB. Reprenant le design de cette nouvelle collection de périphériques, il a été intéressant de souligner ce qui le différencie tout de même des autres à travers un test qui s’est étalé sur plusieurs jours.

Une fabrication de qualité pour le SteelSeries Arctis Nova 3

Au déballage, le casque se présente avec un châssis en plastique rigide de bonne qualité, mais ne donne pas forcément de sensations premium. On ne retrouve aucun effet métallisé et les oreillettes ne comportent pas ces petits disques aimantés et interchangeables que l’on retrouve sur les Nova 7 et Pro. En revanche, il est le seul modèle de la gamme à comprendre un effet RGB avec la bande LED entourant le logo du fabricant sur chaque oreillette.

Au niveau de l’arceau, on retrouve le bandeau élastique emblématique qui annule ainsi le point de pression que le casque pourrait créer au-dessus du crâne en cas de longues sessions de jeu. Le seul reproche que l’on pourrait faire à ce niveau sur ce modèle est la rigidité de l’arceau malgré le fait qu’il soit totalement flexible. Sur la durée, il reste à voir si le plastique ne pourrait pas rapidement se briser sous les manipulations un peu trop brusques. Les grosses têtes auront du coup un peu de mal à le mettre et se sentiront à l’étroit. Mieux vaut l’essayer en magasin avant l’achat !

Un port naturel et efficace

Les écouteurs sont faits du même tissu respirant que l’on avait pour habitude de retrouver sur tous les casques Arctis à l’exception des modèles Pro. C’est un casque ouvert dont l’isolation est volontairement faible pour éviter l’accumulation de chaleur. Il est donc conseillé de l’utiliser malgré tout dans un environnement calme, surtout que le son en bénéficie également avec une tonalité globalement plus libre en laissant les basses se dégager.

Malgré tout, l’utilisateur peut aussi opter pour un changement  de coussins à mémoire de forme pour les modèles en similicuir vendus séparément.

Une simplicité d’utilisation déconcertante

Au niveau des réglages, le SteelSeries Arctis Nova 3 ne s’encombre pas. Il y a un bouton d’allumage, de coupure micro, une molette de réglage de volume général et un bouton servant à la coupure de l’effet RGB.

Le micro est subtilement incrusté dans l’oreillette gauche et est donc rétractable et ajustable à souhait. Il dispose aussi de la LED rouge indicatrice de coupure de son.

La captation se fait efficacement, mais, comme sur les autres Arctis Nova, l’IA destinée à la suppression de bruit n’est pas des plus optimales. Qui plus est, nous avons noté une présence de fréquences aiguës trop importante.

Un rendu toujours exceptionnel

Malgré tout, ce modèle fait parfaitement honneur au constructeur. Le son qu’il délivre est encore une fois parfaitement balancé. Il n’y a aucun excès d’aigus ou de basses dans l’égalisation signature de l’Arctis Nova 3 et il convient ainsi à tout type de jeu. Le son est complètement naturel, mais les joueurs PC pourraient tirer profit du logiciel de SteelSeries pour s’octroyer un peu de boosts à certains niveaux avec la fonction Sonar.

Au niveau de la connectique, le casque vient avec un câble USB et une rallonge. Mais lorsque nous l’avons essayé avec le jack 3,5mm également fournit, nous n’avons pas noté de différence sonore, quelle que soit la plateforme utilisée.

Un bon modèle qui s’intègre bizarrement dans la gamme Nova

Le casque SteelSeries Arctis Nova 3 est globalement une version USB et RGB du Nova 1. Il ne comprend pour nous aucune raison technique valable pour justifier les 40 euros supplémentaires du casque d’entrée de gamme. Le rendu sonore en est très proche et, dans tous les cas, Sonar peut aider à la précision du rendu en fonction du jeu PC utilisé.

Qui plus est, la fiche USB se rend moins compatible avec d’autres périphériques comme la Nintendo Switch en mode nomade, la Xbox ou les appareils mobiles. Il faudra alors passer par la connectique mini jack, ce qui revient finalement au même que l’Arctis 1.

C’est un entre-deux un peu étrange, mais on doit tout de même pointer du doigt l’équilibrage du son malgré des basses un peu trop en retrait ainsi qu’un design au top. Enfin, l’arceau en plastique pourrait être plus flexible, car les plus grosses têtes devront forcer un peu pour le placer sur les oreilles.

Points positifs:

  • Un rendu sonore très agréable
  • L’effet RGB subtile de couleur vive
  • Le bandeau extensible offre un confort optimal
  • Une spatialisation très bonne
  • L’égalisation parfaite selon le jeu PC grâce au logiciel Sonar

Points négatifs:

  • L’arceau en plastique est plutôt rigide, attention aux grosses têtes !
  • Un câble USB un peu court qui forcera certains à utiliser la rallonge
  • Un modèle entre-deux dont la connectique le rend moins polyvalent


Fiche technique du SteelSeries Arctis Nova 3:

  • Haut-parleurs : néodyme 40 mm
  • Réponse de fréquence du casque : 20 à 22 000 Hz
  • Sensibilité du casque : 93 dB SPL
  • Impédance du casque : 36 Ohm
  • Taux de distorsion harmonique du casque : < % 1.
  • 360° Spatial Audio supporté
  • Type de micro: ClearCast Gen 2 – Micro perche entièrement rétractable
  • Diagramme polaire micro: Bidirectionel à suppression de bruit
  • Réponse en fréquence du micro: 100 – 10 000 Hz
  • Sensibilité du micro: – 38 dBV/Pa
  • Durée de vie de la batterie : 38 heures : Connexion sans fil de gaming 2,4 GHz Quantum 2,0 (26 heures : Connexion sans fil de gaming 2,4 GHz Quantum 2,0 + BT
  • Rechargement rapide USB-C : 15 minutes pour 6 heures de jeu
NOS NOTES ...
NOTE GLOBALE
8,5
Article précédentLes jeux PSVR ne seront pas compatibles avec le PSVR 2
Article suivantCONCOURS – Remportez le jeu Steelrising sur PS5

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici