Après avoir déjà porté de grands titres PS4 sur Steam avec Horizon Zero Dawn ou encore Days Gone, Sony poursuit la mise à disposition de ses best-sellers avec l’arrivée de Marvel’s Spider-Man paru en 2018. Mais le studio Insomniac ne s’est pas contenté de l’expérience classique puisqu’il s’agit de la version remasterisée sortie sur PS5 qui comprend aussi les trois très bons DLC de La ville qui ne dort jamais. Mais possède-t-il de quoi favoriser les grosses configurations et se rendre accessible aux plus petites ?

Marvel’s Spider-Man, un chef-d’œuvre scénaristique

Au fil des dernières années, on ne peut pas vraiment dire que les adaptations de Spider-Man en jeu vidéo ont brillé par leur qualité. Mais avec sa vision des choses, Insomniac Games a su faire revenir le héros sur le devant de la scène avec Marvel’s Spider-Man sur PS4 avant de le porter sur PS5 en une version améliorée pour terminer enfin par une arrivée en grande pompe sur Steam.

Au départ, Marvel’s Spider-Man est une aventure inédite de Peter Parker faisant intervenir d’autres personnages emblématiques des comics comme Docteur Octopus, Kingpin, Rhino ou Electro. La campagne ne manque en tout cas clairement pas d’action et le joueur découvrira vite qu’un héros comme Spider-Man n’a clairement pas de temps à perdre pour sauver la ville. Mais le jeu intègre également tout un pan de scénario sur la vie privée de Peter Parker, ce qui apporte un aspect émotionnel suffisamment présent pour contre-balancer l’omniprésence de combats en tant que Spider-Man. C’est donc un parfait équilibre entre ces deux facettes du personnage qui créent une ambiance digne des plus grandes productions de la franchise.

A côté de ça, le jeu présente aussi un système light RPG par lequel le joueur pourra faire évoluer les capacités de combat du personnage et les gadgets de son uniforme. Tout est lié à un système d’expérience et de jetons obtenus dans les missions principales où à travers de nombreuses quêtes annexes plus ou moins variées.

Enfin, il ne faut pas non plus oublier le côté collectionnite qui donne la possibilité aux joueurs de réaliser des défis pour débloquer de nombreux costumes alternatifs, tous inspirés des comics et même des films. Du fan service à gogo qui plaît à la communauté Marvel et qui promet de ne pas s’essouffler avec la suite directe qui débarquera l’an prochain avec Venom comme antagoniste principal.

Une optimisation aux petits oignons

Pour ce test de Marvel’s Spider-Man, nous avons fait tourner le jeu sur notre PC de jeu portable Razer Blade 15 Advanced doté d’une RTX 2070 Max-Q Design et d’un processeur i7, le tout branché sur un moniteur dernier cri AOC Agon Pro AG274QS pour profiter du jeu en QHD. Le résultat s’est montré plutôt convaincant puisque nous sommes parvenus à tirer profit des technologies de Nvidia DLAA et DLSS pour atteindre cette résolution QHD en mode graphique haute qualité et ray-tracing.

Le hic, c’est que ce denier effet graphique n’est pas aussi bon qu’on aurait espéré. Le rendu est trop souvent granuleux et imprécis, mais les développeurs, au courant de cette rectification à faire, sont déjà entrain de plancher sur un patch. Malgré tout, il a été très agréable de nous plonger dans cette aventure dense et immersive avec une framerate frôlant les 60fps.

Pour rappel, les joueurs qui possèdent une configuration de pointe pourront certainement apprécier le jeu en 4K natif avec une framerate débridée, le tout avec un affichage étendu (jusqu’à 48:9) pour ceux qui possèdent un écran compatible. Dans tous les cas, les menus du jeu offrent diverses possibilités d’ajustement du rendu pour coller avec un maximum de configurations.

Spider-Man débarque sans grosse fausse note

C’est donc globalement un très beau portage PC. C’est en se rendant accessible à un large panel de configurations PC que le jeu s’ouvre à un nouveau public. Le titre dispose d’une très bonne flexibilité au niveau de ses réglages et les joueurs qui possèdent un PC de pointe peuvent eux aussi bénéficier de la meilleure expérience visuelle à ce jour sur le titre avec de la 4K et un affichage ultra-wide tout en bénéficiant des technologies de NVIDIA pour de meilleures performances. Il ne reste maintenant qu’à peaufiner le ray-tracing qui pourrait clairement être plus propre.

Points positifs

  • Une aventure prenante et comprenant les 3 DLC
  • Une très belle optimisation sur la plupart des configurations récentes
  • Des options graphiques très adaptées dont l’affichage ultra-wide 48:9
  • La compatibilité avec les technologies Nvidia DLAA et DLSS

Points négatifs

  • Les performances du mode ray-tracing encore perfectibles
  • La répétitivité de certaines activités annexes


Fiche technique de Marvel’s Spider-Man (PC):

Éditeur : Sony
Développeur : Insomniac Games
Date de sortie : 12 août sur PC Steam (disponible sur PS4 et PS5)
Type : Action – aventure
Langue : Français

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici