Après vous avoir proposé un avis sur le modèle de manette HexGaming Ultimate Controller pour PS5, il était tout naturel de le comparer à la dernière nouveauté du fabricant, la Rival Pro. Disponible depuis peu, elle est proposée à un prix similaire à la première, mais aborde tout de même le jeu vidéo d’une autre façon et son financement nécessite réflexion quant aux fonctionnalités qu’elle possède ou… avec lesquelles elle n’est pas compatible.

Des modifications propres et un service de qualité par HexGaming

Tout comme le reste de sa gamme, HexGaming propose des manettes assemblées avec des parties de DualSense officielles. Mais étant donné que Sony n’a aucunement validé ce projet, les touches symboliques Rond, Carré, Triangle et Croix ne seront jamais affichées sur ces modèles, tout comme le logo PS sur la touche centrale du pad. Malgré tout, les finissions sont propres et l’assemblage sans défauts apparents. Acheter une manette HexGaming, c’est assez comparable à la concurrence puisque les manettes viennent également dans un emballage sous vide customisé et même une petite boite contenant des joysticks interchangeables.

La Rival Pro de HexGaming, moins chère à monter soi-même ?

Contrairement à la version Ultimate, cette manette HexGaming Rival Pro passe du Remap Kit 2.0 d’Extremerate au Remap Kit 4.0 avec un agencement différent pour les palettes. Concrètement, il est désormais plus facile d’atteindre les palettes situées sur la partie centrale de kit, mais il est aussi plus facile de les déclencher par erreur, malheureusement. Si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur, sachez que les deux kits se retrouvent sur Amazon pour environ 40 euros et ne sont pas vraiment compliqués à installer. De plus, Extremerate propose un guide de montage en vidéo simple à suivre, quoiqu’un peu long.

Ce kit de boutons arrière est aussi très simple à paramétrer. En son centre se trouve un bouton qu’il suffit d’activer pour assigner une touche de la manette à l’une des 4 palettes. L’activation de ce système de pairage est renseignée par une petite LED rouge très discrète.

Vendue à presque 200 euros, la manette justifie finalement son tarif par la possibilité de personnaliser sa coque et ses boutons sur le site de HexGaming. Si vous souhaitez rester dans une esthétique classique comme la manette totalement blanche que nous avons choisie, vous pourriez tout à fait vous procurer les parties chez Extremerate et monter le tout vous-même (à l’exception des gâchettes à course réduite dont nous parlerons plus bas). Cela dit, la qualité de l’assemblage pourrait compromettre le résultat final, au risque d’abimer une DualSense et même réduite à néant la durée de vie de sa batterie.

Avec la manette viennent donc une série de 6 joysticks interchangeables grâce à un système de fixation plastique très simple à manier. On peut ainsi opter pour des sticks plus hauts, concaves ou convexes pouvant offrir plus de précision, de rapidité ou de grip. C’est très pratique, surtout pour changer la sensibilité de la visée dans les jeux de tir en fonction de l’arme utilisée.

La Rival Pro, une manette redoutable pour les shooters, mais peu polyvalente pour le reste

Enfin, la principale différence entre cette version Rival Pro et la manette Ultimate est la course d’activation des gâchettes R2 et L2. Ce point est primordial dans votre choix de manette HexGaming. A la place de la traditionnelle course de 7mm qui permet notamment de doser ses accélérations dans un jeu de voiture, la Rival Pro ne possède qu’une course de 2mm, ce qui permet de gagner pas mal de temps lorsque l’on tire dans un shooter. En revanche, il n’est pas possible de revenir à une course normale. Les gâchettes ont intentionnellement été modifiées pour être bloquées à ce stade et sont donc incompatibles avec les jeux de voiture. Qui plus est, la fonction de gâchettes adaptatives est aussi réduite à néant. C’est un peu dommage de ne pas pouvoir profiter d’un système comme celui présent sur la manette Xbox Elite qui permet de régler soi-même le cran d’arrêt des gâchettes pour rendre la manette polyvalente.

Cette nouvelle manette PS5 HexGaming Rival Pro est finalement une très bonne option pour ceux qui se contentent de passer leur temps sur des shooters. Sa conception est en effet spécialement pensée pour ce style de jeu. De par ses gâchettes à course de 2mm, elle se rend en effet incompatible avec les jeux de course et la fonction « gâchettes adaptatives » qu’offre le pad PS5 traditionnel. Impossible donc d’apprécier les subtilités qu’une DualSense peut offrir dans un jeu d’aventure ou autre. C’est dommage, mais il existe aussi le modèle Ultimate qui, lui, respecte ce point tout en conservant les boutons arrière très utiles.

Points positifs:

  • Une très bonne qualité d’assemblage
  • Les touches additionnelles faciles à paramétrer
  • D’excellentes options de customisation esthétique
  • Les gâchettes adaptatives et retours haptiques présents
  • Très utile pour les FPS

Points négatifs:

  • Impossible à installer sur un chargeur à cause du module arrière
  • La batterie de la manette tient fatalement moins longtemps
  • Les gâchettes sont incompatibles avec les jeux de voiture
  • On aurait aimé pouvoir choisir la course de ces gâchettes plutôt que de faire des concessions

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici