C’était en juin 2019 que Warner Bros. Games nous présentait officiellement LEGO Star Wars : La saga Skywalker, après une petite période d’absence du studio Tt Games qui nous avait pourtant habitués à enchaîner les adaptations de franchises cultes en jeux LEGO. Cet opus se veut néanmoins le plus ambitieux à ce jour, rassemblant les histoires, personnages et lieux de 9 films cultes. Malheureusement, comme beaucoup d’autres jeux, le titre fut reporté plusieurs fois à cause des conditions de travail difficiles apportées par le COVID 19 et le travail colossal que représentait un tel projet. Cette semaine, presque 3 ans plus tard, le jeu nous parvient enfin et tentera de séduire les fans comme le grand public.

La saga Skywalker, un concept ambitieux qui nécessite de gros raccourcis

Puis que le jeu brasser les histoires de 9 films de longue durée, le joueur vivra des moments cultes de la saga et affrontera beaucoup de méchants iconiques comme Kylo Ren, l’Empereur Palpatine, Dark Vador, Dark Maul, le Général Grievous et plein d’autres. Pour aller les chercher, il faudra parcourir la galaxie et visiter beaucoup de planètes différentes pour vivre ces rencontres.

Étant donné qu’il est impossible pour Tt Games de mettre l’intégralité de la saga dans un jeu d’aventure à la durée de vie traditionnelle, LEGO Star Wars : La saga Skywalker use d’énormément de raccourcis scénaristiques et de réinterprétation pour expliquer certaines situations aux non-initiés. C’est une sacrée prise de risques qui fera grincer des dents auprès de la communauté de puristes. Il y a par exemple une cérémonie de mariage entre Anakin et Padmé alors que l’histoire met normalement bien en avant qu’il est interdit pour un Jedi de s’attacher à un autre, et encore moins de lui faire un enfant.

Puisque Tt Games a dû faire une sorte de synthèse de la saga Skywalker, les évènements phares et les dialogues clés y sont présents. Parfois, les discussions entre personnage font abstraction d’énormément de détails pour aller droit au but, brisant parfois l’aspect émotionnel de certains moments, d’autant plus que le jeu aime aussi apporter une touche d’humour naïf qui, parfois, n’a pas forcément sa place, notamment lors de la mort de Qui-Gon Jinn bazardée en 1 seconde 30 en une blague au ras des pâquerettes. Peut-on tourner l’entièreté d’une saga à la dérision, pas si sûr. Du moins, peut-être pas pour les fans de la première heure, mais c’est sans doute un moyen intelligent et ludique de présenter les grandes lignes de ce phénomène cinématographique à un public très jeune.

LEGO Star Wars La Saga Skywalker, un jeu plus vaste et diversifié que jamais

Dans les faits, on se retrouve donc avec un jeu d’aventure qui nous demande de visiter toutes les planètes connues des films. Chacune d’elle ne se débloquera qu’à un certain moment dans l’aventure, mais il faudra parfois y retourner plus tard, dans d’autres épisodes, comme Naboo et Coruscant, où il se passe beaucoup de choses. Chaque planète dispose aussi de plusieurs zones d’accès rapide depuis le menu Carte. Toutes ces zones représentent des espaces ouverts inter-connectés à explorer. L’objectif principal est clairement indiqué sur la mini carte et le joueur sera aussi guidé sur le terrain avec des repères jaunes.

La richesse des jeux LEGO ne s’arrête pas au script principal, mais comprend énormément de puzzles destinés à gagner des pièces pour acheter de nouveaux vaisseaux, des personnages et points de compétence. Les joueurs devront par exemple débloquer des passages en activant des mécanismes qui, au passage, sont bien plus diversifiés que ceux de l’aventure principale, aider certains villageois en cassant/construisant des éléments du décor en bien d’autres choses encore.

Ainsi, le joueur profitera d’une plus grande variété de personnages et vaisseaux qu’il pourra apprécier à sa juste valeur dans le mode libre. Celui-ci est, outre le fait de représenter un défouloir, un moyen de revenir sur certaines destinations avec les bons personnages pour débloquer des passages secrets. Car certains mécanismes requièrent en effet un personnage de l’Alliance rebelle, un membre de l’Empire ou un personnage bien spécifique.

La Force est grande chez LEGO

Qui dit Star Wars dit usage de la Force. La vraie, celle qui vient du cœur. Outre les combats de blasters qui, même s’ils présentent un système de mise à couvert, restent assez classiques, le joueur pourra exploiter les pouvoirs d’un Jedi ou d’un Seigneur Sith. Les combats au sabre laser délivrent d’assez bonnes sensations, mais il existe aussi la possibilité de faire léviter des objets pour les balancer sur les ennemis ou les intégrer quelque part pour libérer un passage ou même le pouvoir destiné à influencer les esprits des ennemis les plus faibles. Par exemple, Obi-Wan peut distraire un Stormtrooper un peu trop curieux en le faisant danser ou carrément en prendre le contrôle pour qu’il lui ouvre une porte blindée.

Ces nouvelles mécaniques, propres à la saga, sont plutôt sympas et rendent le gameplay bien plus agréable aux commandes d’un Jedi ou Sith plutôt que d’un personnage classique qui ne comptera finalement que sur ses dialogues pour appuyer sa personnalité.

LEGO Star Wars : La saga Skywalker, l’épisode glouton de Tt Games

Dire que LEGO Star Wars : La saga Skywalker est un beau résumé des 9 films serait un affront pour les fans qui constateront énormément de raccourcis faciles, écrasant au passage certaines scènes émotionnelles pour se concentrer sur le distillat du distillat de ce qu’est réellement cette saga cinématographique riche. En somme, il s’agit d’une parfaite introduction à cet univers pour les plus jeunes ou ceux qui voudraient un point d’entrée ludique avant de voir si les 9 films sont faits pour eux.

Dans tous les cas, le soft embarque un gameplay plus enrichi que dans les précédents jeux LEGO avec une diversité d’activité vraiment plaisante. Globalement, l’aventure est relativement facile et les combats de boss ne parviennent hélas pas à se distinguer à cause de sets de mouvements toujours identiques. Mais le joueur pourra tout de même se plonger dans la saga Star Wars à travers un bon système d’exploration et un level design souvent ingénieux. Une fois la trame principale clôturée, comptez environ une quinzaine d’heures, il restera en effet le mode libre, un excellent moyen de parfaire ses connaissances géographiques sur les destinations présentées et découvrir tous les personnages principaux et secondaires des 9 films à travers de très nombreuses énigmes environnementales.

Points positifs:

  • Beaucoup de planètes à visiter en mode libre
  • Les très nombreux petits défis sur chaque destination
  • Près de 300 personnages jouables, c’est énorme
  • Le jeu brasse 9 films avec les évènements les plus importants
  • L’arrangement du gameplay pour certaines grosses batailles est ingénieux
  • Une direction artistique plutôt sympa dans l’ensemble, avec quelques belles surprises

Points négatifs:

  • Des piratages informatiques qui se répètent trop pendant le scénario
  • De gros raccourcis scénaristiques et réinterprétations parfois gênantes pour un fan
  • Tous les doublages français ne sont pas les officiels, ça créer une inégalité dans l’immersion
  • Les combats contre les boss varient peu, c’est toujours les mêmes sets de mouvements


Fiche technique de LEGO Star Wars La Saga Skywalker :

Éditeur : Warner Bros. Entertainment
Développeur : Tt Games
Date de sortie : 5 avril sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S, Nintendo Switch et PC
Type : Aventure
Langue : Français

NOS NOTES ...
NOTE GLOBALE
7,5
Article précédentPlusieurs plaintes de harcèlement et de sexisme au sein de Undead Labs (State of Decay 3)
Article suivantTEST – MSI Immerse GV60, un micro sobre et polyvalent

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici