Si vous cherchez le modèle de clavier mécanique maître chez Corsair, c’est très certainement son récent K100, un périphérique ultra complet et parfaitement intégré au logiciel iCUE du fabricant. Quelques années après l’énorme succès du K95 Platinum, la firme nous a proposé le K100 pour parfaire une formule déjà au point.

Le Corsair K100, modèle maître sur le marché des claviers mécaniques

À première vue, le clavier Corsair K100 dispose d’une esthétique très futuriste. D’une part, il affiche un éclairage RGB complet qui, si ce n’est sur le repose-poignet à l’instar du Huntsman de Razer, illumine toutes les fonctions essentielles, dont cette nouvelle molette iCUE inédite. L’itération que nous avons reçue en test embarquait des switchs mécaniques CHERRY MX plutôt classique, à la réactivité de fer et se vantant d’une course d’activation de 3,4 mm, mais ce modèle peut aussi opter pour un tout nouveau système opto-mécanique baptisé Corsair OPX. Ceux-ci offrent donc les sensations du système mécanique traditionnel tout en boostant la réactivité à l’aide d’une activation par faisceau optique, tout comme ce que propose Razer avec ses récents périphériques optiques. Que l’on choisisse l’un ou l’autre système, nous sommes garantis de la présence des technologies d’anti-ghosting et de N-key Rollover pour empêcher toute erreur d’interprétation en cas de pression simultanée de touche ou de l’activation d’une seconde touche par erreur.

Avec sa technologie AXON, toujours d’actualité et équipant même la toute récente gamme PRO du constructeur, le K100 garantit une réactivité au top niveau avec un taux d’interrogation allant jusqu’à 8000 Hz.

Le Corsair K100 est imposant mais comprend probablement tout ce dont vous auriez besoin

Une fois déballé, le clavier Corsair K100 est imposant, mais affiche immédiatement une allure sobre et robuste. Cela est en grosse partie dû à son châssis en aluminium brossé noir, un must chez Corsair qui donne ainsi à ses claviers un look particulier, industriel et élégant que l’on adore. Sur le bord supérieur, on y retrouve l’insert habituel avec, en incrusté, le logo de la firme. Histoire d’accentuer son aspect gaming indéniable, le packaging comprend aussi un lot de touches A, Z, E, R, Q, S, D et F texturées et grises pour un grip optimal sur les fonctions les plus utilisées en jeu.

On soulignera surtout le repose-poignet qui, contrairement aux autres modèles, est constitué d’un mousse épais et légèrement ferme donnant un aspect de luxe à la chose. Son revêtement plastique et texturé permet quant à lui un bon maintien des mains au-dessous du clavier pour un confort optimal. Ce repose-poignet vient se loger sous le clavier par le biais d’un système de petites pattes flexibles et aimantées. Si on trouvait que le système d’accroches en plastique rigide était une bonne idée, il faut avouer que cette option flexible pourrait empêcher pas mal de problèmes de casse sur le long terme.

Sur le dos, le Corsair K100 propose un chemin de câble en étoile, histoire que les utilisateurs puissent orienter leur raccordement comme bon leur semble en fonction de leur setup. Il y a enfin deux pattes prévues pour redresser le K100 sur deux niveaux différents selon les préférences de chaque joueur, même s’il propose de base une très légère inclinaison.

Là où la différence peut se marquer avec le K95, c’est au niveau des touches. Le Corsair K100 profite ici de touches à double injection PBT en remplacement des ABS peintes, ce qui augmente considérablement la durée de vie pour une résistance accrue à l’usure. La police de caractère a également changé, un peu plus sobre et petite que sur le K95.

Puisque l’on a affaire au modèle phare de Corsair, l’effet RGB de ce Corsair K100 est très bien travaillé. Les touches sont très légèrement élevées par rapport au cadre du clavier, laissant entrevoir le socle translucide de switchs à la base. Avec l’éclairage RGB, c’est une totale résussite puisque la lumière se diffuse équitablement sur toute la table du clavier. Nous noterons aussi la présence de 44 zones paramétrables réparties sur le pourtour du clavier de telle sorte à ce que cet éclairage puisse se répercuter un minimum sur le bureau de façon élégante. Par le logiciel iCUE, celui qui ne voudrait pas un effet trop violent peut tout aussi bien en diminuer la luminosité pour une sobriété plus prononcée.

Des fonctionnalités additionnelles qui peuvent faire double emploi

Puisque nous avons mentionné les fonctionnalités complètes du clavier, passons en revue les touches additionnelles comme les contrôles médias encore une fois bien présents sur ce Corsair K100 RGB. Sur le bord supérieur droit se trouve une molette texturée permettant le réglage du volume général à côté de laquelle se situe une touche destinée à couper le son du PC. Sous ces deux commandes sont intégrées 4 touches pour contrôler la lecture de médias (pause, lecture, suivant, précédent). C’est sur le côté gauche que l’on constate la nouveauté, une molette iCUE à multiples fonctions, entre les touches Win Lock et de changement de profil (le K100 peut garder en mémoire jusqu’à 200 profils en fonction de leur complexité !).

Cette molette imposante, profitant aussi d’un effet RGB, est l’élément qui ressort le plus de ce clavier, mais fait peut-être double usage avec les autres touches médias. En effet, ses fonctions sont multiples, mais on y retrouve encore une fois les contrôles de lecture, de façon plus classique, le réglage de la luminosité du RGB mais aussi le zoom ou le défilement horizontal/vertical. Une fonction très intéressante serait peut-être l’enregistrement de macros à la volée sans devoir passer par iCUE et ainsi gagner du temps. Ce sera surtout à l’utilisateur de paramétrer ses fonctions sur d’autres applications de retouche photo, de montage vidéo ou même des jeux.

Tout comme le K95, ce modèle de clavier dispose de plusieurs touches macro afin que le joueur puisse y enregistrer ses raccourcis. Mais comme Corsair et Elgato ne font maintenant plus qu’un, il est aussi possible d’y assigner des commandes de diffusion spéciales avec le logiciel Elgato Stream Deck. Dans l’ensemble, ce Corsair K100 est donc très complet. Il occupera pas mal de place sur le bureau, mais l’ensemble de ses fonctions correspondent ainsi à un usage très polyvalent qui s’adaptera aussi au gaming de haut niveau.

Points positifs:

  • Un clavier ultra complet et élégant
  • Un effet RGB toujours vif, aux couleurs intenses
  • Une qualité de fabrication impeccable
  • La réactivité des switchs mécaniques agrémentée de la technologie AXON pour une réactivité au top

Points négatifs:

  • La molette de contrôle multifonctions iCUE un peu doublon avec les touches média
  • Un prix de vente très conséquent


Fiche technique du Corsair K100:

Caractéristiques techniques:

  • Garantie du clavier: 2 ans
  • Rétroéclairage du clavier: RGB
  • Switches: 100% CHERRY MX SPEED
  • Taux d’interrogation jusqu’à 8 000Hz avec AXON
  • 100% antifantôme avec rollover des N touches (NKRO)
  • 8MB de stockage intégré pour un maximum de 200 profils
  • 2 ports USB-A 2.0 passthrough
  • Dimensions : 470 x 237 mm environ
  • Poids: 1,35 kg

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici