Pour le lancement de sa toute nouvelle gamme productivité, Razer amène le clavier Pro Type Ultra, une version améliorée et réclamée du Pro Type traditionnel. Uniquement livré en blanc/gris pour le moment, il s’accompagne donc de la souris Razer Pro Click Mini et du tapis Pro Glide destinés à créer un environnement de travail classe et efficace.

Le Razer Pro Type Ultra conserve l’élégance de la suite productivité

Lorsqu’on se retrouve nez à nez avec le Razer Pro Type Ultra, on constate directement une fabrication de qualité. Le châssis en aluminium est extrêmement rigide et son cadre ne dépasse pas de beaucoup les limites des touches pour occuper un minimum d’espace de travail. Remarquons aussi la particularité de ses touches à embarquer un recouvrement doux au toucher délivrant de bonnes sensations dès le premier contact. Le périphérique est très gracieux. Il s’accompagne enfin d’un câble USB-A vers USB-C destiné à la charge rapide délivrant un peu plus de 200 heures d’autonomie.

Outre cette présentation élégante, le Razer Pro Type Ultra adopte trois modes de connexion interchangeables à l’aide d’un curseur placé sur le bord supérieur. L’utilisateur peut opter pour une connexion filaire tout en rechargeant la batterie, une connexion Bluetooth ou 2,4GH via le dongle USB placé dans l’encoche située sous le clavier. Tout comme la souris Pro Click Mini donc, le Razer Pro Type Ultra peut synchroniser son dongle USB avec d’autres périphériques récents de la marque. Pour ce faire, il faudra utiliser le logiciel gratuit Razer Synapse 3 et effectuer une très simple démarche explicitement affichée sur le panneau de configuration.

Synapse offre par ailleurs d’autres fonctionnalités très utiles. L’une d’entre-elles, très pratique, permet de déterminer le temps de mise en veille du clavier. Lorsqu’il n’est pas utilisé après un nombre déterminé de minutes, le rétroéclairage s’éteint et la connexion avec l’ordinateur cesse. Pour le réactiver instantanément, il suffit d’appuyer sur n’importe quelle touche. En outre, on peut éventuellement déterminer l’extinction complète du clavier après un délai d’inactivité ou simplement réduire le rétroéclairage blanc.

Enfin, ce modèle de 2021 embarque la fonctionnalité HyperShift présente depuis maintenant pas mal de temps sur les produits de la marque. En assignant une touche HyperShift, l’utilisateur peut accéder aux deuxièmes fonctions de chaque touche du clavier. Le Razer Pro Type Ultra ne dispose pas de mémoire embarquée, mais peut mémoriser une deuxième fonction pour chaque touche, préalablement attribuée avec Synapse. C’est très pratique, surtout pour les touches fonction et les macros.

Une frappe douce et efficace grâce aux switchs mécaniques silencieux

Comme nous l’expliquions ci-dessus, le Razer Pro Type Ultra dispose de touches avec un revêtement doux pour une utilisation qui s’avère très agréable et bien au-dessus de la moyenne. Pendant nos nombreuses heures d’utilisations, nous avons vraiment ressenti une différence par rapport à la rigidité des claviers de jeu traditionnels que nous utilisions.

Les touches du Razer Pro Type Ultra sont douces et silencieusesEn dessous se trouvent des switchs mécaniques jaunes linéaires. Il ne s’agit pas du système le plus silencieux, mais ceux-ci sont en tout cas bien plus discrets que les switchs mécaniques traditionnels, tout en délivrant de bonnes sensations de clic, une réactivité au top et une durée de vie colossale de 80 millions de frappes. Ce nouveau modèle de clavier clairement destiné au home-working possède bien entendu un rétroéclairage. Sauf qu’ici, on s’écarte des effets RGB des claviers de jeu pour une luminosité blanche ajustable à la volée sur les touches fonction du clavier ou via le logiciel Razer Synapse.

On soulignera d’ailleurs les raccourcis très pratiques que comprend ce Razer Pro Type Ultra comme l’ajustement du volume du PC, le rétroéclairage des touches, les touches de contrôle média ou encore l’ouverture de l’application mail de Windows. Mais ces raccourcis peuvent entièrement être changés, encore une fois par le biais du logiciel Synapse 3 du fabricant. On peut donc imaginer placer le lancement de son logiciel Photoshop avec la touche F3, le rafraîchissement de page transposé sur F1 ou, pourquoi pas, l’ouverture de l’application de bureau Xbox sur F8. Ce ne sont que trois exemples parmi des milliers de possibilités selon les besoins de chacun.

Avec le Razer Pro Type Ultra, la dactylographie n’effraie plus

Avec ses trois modes de connexion, le Razer Pro Type Ultra s’adapte à tous les environnements de travail et permet aussi de conserver un espace de bureau soigné sans câbles. Il s’imprègne parfaitement de l’esprit de sobriété et d’élégance de cette nouvelle suite productivité qui mise tout sur la réactivité et le confort d’utilisation. Le clavier est très polyvalent et ne s’encombre d’aucune fonction inutile au travail de bureau. Il comprend un repose-poignet moelleux, que l’on aurait au passage préféré aimanté, et d’un mode de connexion permettant à l’utilisateur de n’utiliser qu’un dongle USB 2.4 GHz pour y connecter tous les périphériques Razer récents. Un must-have pour toute personne désirant un matériel robuste et polyvalent. Il ne faudra juste pas avoir froid aux yeux en déboursant les 170€ demandés.

Points positifs:

  • Le côté soft touch des touches, le top
  • Un appareil sobre et très élégant
  • Le Bluetooth gardant en mémoire 4 périphérique différents
  • La connexion 2,4 GHz de plusieurs périphériques sur un seul dongle USB
  • Les raccourcis de bureau sur les touches fonction

Points négatifs:

  • Le repose-poignet n’est pas aimanté


Fiche technique de la souris Razer Pro Type Ultra:

  • Type de switchs: mécaniques jaunes Razer
  • Toucher de touche: Linéaire
  • Touches: ABS standard
  • Éclairage: Touches rétroéclairées (LED blanches)
  • Repose poignet: oui
  • Mémoire intégrée: non
  • Touches multimédias : non
  • Connectivité: USB-C filaire, connexion sans fil via Bluetooth® et Razer™ HyperSpeed (2,4 GHz).
NOS NOTES ...
NOTE GLOBALE
10
Article précédentTEST : Riders Republic sur Playstation 5
Article suivantTEST – Razer Kiyo Pro, un modèle maître pour les créateurs de contenu
Juste un homme qui donne vie à ses idées du haut de son clavier. Curieux de technologies et toujours enthousiaste pour les sorties vidéoludiques, je tâche de rester neutre sur un terrain ou une guerre de consoles inutile fait rage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici