Après un premier essai assez concluant, Razer revient sur le devant de la scène avec un deuxième modèle de webcam, la Kiyo Pro. Ici, le fabricant décide de tomber le ring light un peu faiblard et opte pour d’autres options bien plus intéressantes.

Un unboxing en toute simplicité

A l’ouverture du packaging, nous avons donc la webcam s’accompagnant de son câble d’alimentation USB-A vers USB-C de 1,5m. Une longueur suffisante pour la raccorder à une tour PC. Fort heureusement, il ne s’agit pas d’un câble propriétaire. On peut donc le changer si besoin puisque celui-ci est détachable. On y retrouve aussi un cache permettant de recouvrir la lentille de la webcam lorsqu’elle n’est pas utilisée et ainsi conserver sa vie privée en cas de hack.

Contrairement au premier modèle, la Razer Kiyo Pro est un peu plus volumineuse. Son châssis est fait d’un plastique rigide de plutôt bonne facture et on retrouve, à la place du ring light, un contour garni d’inscription faisant référence aux objectifs d’appareils photo. Ce n’est donc que purement esthétique et non utilitaire.

La Razer Kiyo Pro s’adapte et évolue avec votre setup

Là où les choses deviennent encore plus intéressantes, c’est au niveau du socle de la webcam. Par défaut, la Kiyo Pro vient fixée sur un support en « V » destiné à placer l’appareil sur un écran, vissé sur un trépied ou directement sur le bureau. Avec celui-ci, on peut alors modifier l’alignement vertical et horizontal de la caméra. Une fois ce support enlevé, on découvre un second pas de vis directement inséré sous la webcam donnant encore une fois la possibilité de fixer la Kiyo Pro sur un autre support comme un monkey pod ou le Ring light du fabricant. Très pratique pour les créateurs de contenu.

Cette fois, la webcam Kiyo Pro a la particularité d’embarquer un capteur CMOS ultrasensible de type 1/2.8 doté de la technologie STARVIS qui, en langage traditionnel, permet à l’objectif de s’adapter au mieux selon la luminosité. On comprend donc pourquoi la caméra ne s’encombre plus d’un ring light. En fonction de la luminosité de la pièce, la webcam s’adaptera, mais il est aussi possible de surveiller le rendu par le biais de Razer Synapse.

Grâce à la Razer Kiyo Pro, on peut presque se passer de Ring light

Le logiciel gratuit offre plusieurs effets de caméra pour que le joueur puisse y appliquer la teinte et la luminosité désirée. Nous avons effectué des tests dans notre pièce toutes lumières éteintes. Le rendu était vraiment convaincant. L’interface affiche différents paramètres comme la possibilité d’activer un effet HDR, d’ajuster l’angle de vue entre 80°, 90° et 103° et de rendre la focalisation automatique ou manuelle. Dans le premier cas, la Kiyo Pro manque tout de même de réactivité et il arrive régulièrement qu’elle perde l’élément ciblé en le rendant flou sans grands mouvements. À côté de ça, la fenêtre reprend des réglages d’affichage comme la luminosité, la balance des blancs, le contraste ou la saturation.

Ce modèle USB 3.0 Full HD permettra aux utilisateurs de se filmer en 1080p à 60 IPS sans compression et peut obtenir des couleurs vives activées par la technologie HDR à 30 IPS. Bien que l’on ne puisse pas faire de même en 4K, on estime qu’à l’heure actuelle, le contenu Full-HD est le plus récurent et sa qualité suffit amplement à la moyenne des utilisateurs.

L’autofocus de la Razer Kiyo Pro est bon mais perd parfois le sujet

On tient notre webcam de l’année

Financer une Razer Kiyo Pro peut paraître compliqué pour certains puisque le prix approche les 200€. Ceci dit, elle est sans aucun doute la webcam la plus performante et la plus complète dans la gamme full-HD. Sa capacité d’adaptation aux environnements plus sombres est impressionnante, tout comme les options que propose le logiciel Synapse 3. Voilà donc un compagnon de rêve pour tous les créateurs de contenu qui désirent des diffusions propres avec un périphérique pouvant s’adapter aux changements de setup.

Points positifs:

  • Une excellente qualité d’image
  • De très belles performances dans l’obscurité
  • Les différents paramètres de Razer Synapse
  • Peut être fixée à tout type de support
  • Le cache « privacy » inclus

Points négatifs:

  • Un autofocus capricieux
  • Le mode HDR limité à 30fps


Caractéristiques techniques de la Razer Kiyo Pro:

  • Résolution de la vidéo: 1080 px à 60 / 30 / 24 IPS / 720 px à 60 IPS / 480 px à 30 IPS / 360 px à 30 IP
  • Champ de vision: 103°, 90°, 80°
  • Résolution de l’image: 2,1 mégapixels
  • Résolution fixe de l’image: 1920 x 1080
  • Type de connexion: USB 3.0
  • Type de focus: auto
  • Encodage de la vidéo:
    • USB 3.0 : YUY2. & NV12 (sans compression)
    • USB 2.0 H264 codec. (sompression)
  • Option de montage: Joint en L et trépied (non inclus)
  • Personnalisation des paramètres de qualité d’image: oui
  • Longueur du câble: 1,5m
  • Codec audio: 16 bits 48 KHz
  • Courbes de directivité: Omnidirectionnelles
  • Sensibilité: -38 dB
  • Compatibilité:
    • PC avec port USB disponible
    • Windows® 8 (ou version supérieure)
    • Connexion Internet
    • 500 Mo d’espace disque libre
    • Compatible avec Open Broadcaster Software et Xsplit

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici