Fiche technique de 7 Days to Die :

7 Days to DieDéveloppeur : The Fun Pimps Entertainment
Éditeur : Telltale Games
Date de sortie : 28 juin 2016 en version dématérialisée sinon 1 juillet 2016
Type : Jeu d’action, survie, RPG, crafting
Multi : oui
Langue : Français
Version testée : PS4

7 Days to Die est un jeu de survie où l’on y trouvera des ennemis sous la forme de zombies… Des zombies ? Encore et toujours, oui mais là, ce n’est pas un jeu de zombie comme les autres, puisque celui-ci se démarque vraiment en proposant un jeu de survie avec un système de craft très poussé. Développé par The Fun Pimps, ce jeu de type « Voxel » (combinaison de Volume et Pixel) était déjà disponible sur PC en accès anticipé. Il aura même été très bien reçu par une communauté  très active est présente autour du jeu. 7 Days to Die a donc eu le droit à un portage sur consoles Playstation 4 et Xbox One entre la fin du mois de juin et le début du mois de juillet 2016 au prix de 35€.

7 Days to DieDes zombies, encore des zombies

Vous le savez et vous l’avez vécu durant des années, la plupart des jeux de zombies sont du genre à vous proposer ces morts-vivant n’ayant qu’un seul objectif : vous bouffer. 7 Days to Die accueille également ces créatures d’horreurs comme menaces et vous n’aurez qu’un seul objectif dans ce jeu de survie post-apocalyptique : survivre aux nombreuses hordes de morts-vivants. C’est d’ailleurs un point positif pour le jeu qui nous propose un bestiaire varié (rien d’exceptionnel sur le nombre) mais surtout qui va se révéler problématique sur la durée. Au programme, la simple mère de famille décomposée qui sera attirée par le battement léger de votre cœur, le bûcheron gelé et sa vieille chemise en flanelle, des infirmières (source de loot médicaux) seront de la partie. Mais ce ne sont pas eux qui vont vous effrayer, enfin on espère. Les zombies spéciaux quant à eux devraient vous causer plus de soucis. Du classique Doberman zombifié au policier obèse aux sucs gastriques longue distance en passant par les hurleuses, certains ennemis vous promettent de longues heures de siège. Cependant, pour réaliser ceci, vous allez avoir énormément de possibilités pour tout ce qui est création/ fabrication. 7 Days to Die est en effet un jeu où le crafting prime. Il vous permettra de créer vos armes, vos équipements, vos bases, etc… pour vous préparez à affronter les zombies. A l’instar de Dying Light, la nuit peut vous être fatale puisque lorsque celle-ci tombe, les zombies deviennent plus actifs, nombreux, dangereux et surtout rapides. Votre priorité sera alors de vite trouver un abri déjà construit comme une maison, une église ou autre bâtiment pour l’améliorer, et enfin vous équiper pour ne pas vous faire croquer !

Compte à rebours enclenché !

Sept jours. C’est le temps que l’on vous donne pour vous préparer à contrer des attaques de zombies incessantes et brutales. Vous commencez dehors, nu comme un vers, et vous devez-vous débrouiller pour survivre en évitant les dangers du monde de 7 Days to Die. Au programme, de la récupération de matières premières pour ensuite vous concentrer sur tout ce qui est crafting. Vous serez guidé par un « mini-guide de survie » où l’on vous apprendra les bases du crafting en vous expliquant qu’il faut récupérer des ressources (bois, petites pierres, fibres végétales…) dans le but de créer par la suite des outils, des armes et des vêtements. Une fois ceci fait, dépêchez-vous de trouver un abri avant la nuit, car celle-ci vous sera fatale dans les premiers niveaux si vous n’êtes pas barricadé correctement. Autrement, vous mourrez tué et mangé par une bête sauvage ou un zombie et lorsque vous réapparaîtrez, votre santé et votre endurance seront réduites de 15% à chaque mort, ne descendant pas néanmoins en dessous de 70. Evidemment comme tout jeu de survie punitif, vous perdrez tout ce que vous aviez dans votre sac et votre barre active, mais vous aurez tout de même l’opportunité de le récupérer,en suivant le point bleu de votre boussole, à vos risques et périls et à condition qu’un petit chapardeur ne soit pas passé par là. Car oui votre sac à dos sera à l’endroit de votre mort et parfois cela sera une source de situations assez comiques, comme un couple de grizzlis gardant votre bien aimé besace par exemple. A votre mort vous aurez le choix entre deux possibilités, à savoir réapparaître sur votre sac de couchage (en espérant que vous en avez posé un) ou à côté.

Un très bon jeu de survie, mais…

7 Days to Die est un jeu de survie très recherché, que ce soit pour le crafting ou le leveling. Mais le jeu n’est vraiment pas joli graphiquement, et même absolument pas digne d’un jeu new-gen. Si ce n’était que ça, tout bon gameur n’en serait pas dérangé. Cependant, le jeu souffre de ralentissements intempestif, de déconnexions, de baisse de framerate mais surtout de crashs. Cela devient dès lors très éprouvant pour apprécier la qualité de l’opus sachant qu’un crash à une petite chance de corrompre les données du serveur causant sa suppression (on vous suggère au passage la sauvegarde sur le cloud du PSN et/ou sur un périphérique USB). On remarque donc très vite que ce n’est pas un jeu fait pour console. Que ce soit pour les raccourcis et la navigation dans les interfaces (même si cela n’est pas vraiment dérangeant), on a quand même l’impression de perdre un temps précieux dans les menus qui sont en temps réel. Ce qui est dommage dans un jeu de survie où le timing est primordial.

7 Days to DieD’autres points négatifs sont à prendre en considération, en analysant les animations, qui sont franchement mauvaises. Il manque une musique de fond en jeu, qui est cependant compensée par des bruits flippants tout autour de vous. Cela vous donne une impression de solitude et d’incertitude réussite. Malheureusement on ressent un grand vide dans le jeu, puisque la distance d’affichage est dérisoire, malgré tout on rencontre assez de créatures et de morts-vivants. Le monde paraît tout de même un peu sans vie (sans mauvais jeux de mots) mis à part quelques cerfs ou cochons errant par ci par là, une bonne source de nourriture cela dit. Sinon, pour vraiment avoir un fond sonore angoissant en plein jeu, il faudra attendre la nuit. C’est à ce moment que le jeu se dévoile réellement et donne une impression d’insécurité totale. On panique vite au moindre bruit produit, et le concept fonctionne bien ! On se sent vite oppressé, pris entre des cris stridents et des hurlements inhumains. C’est tout de même un jeu très mal amené sur console, car le jeu sur PC semble tout de même plus vif et beau. Même si le jeu indépendant sur PC étant actuellement en phase de test n’est pas exempt de défauts, la version console qui, elle, est définitive, présente bien trop de problèmes de fluidité. Cependant, ces défauts peuvent très bien être corrigés à travers des patchs. Certains ont déjà été déployés, corrigeant ainsi quelques problèmes de 7 Days To Die.

Un jeu co-op avant tout!

Pour oublier presque tous les points négatifs de 7 Days to Die sur console, il vous sera absolument nécessaire de jouer avec vos amis, que ce soit en local ou en ligne. Car oui, 7 Days to Die vous permettra de jouez à 2 sur la même console en profitant d’un écran scindé très bien pensé, mais mal mis en place, car de nouveaux bugs apparaissent lorsque l’un des joueurs se rend dans son inventaire, tout comme ARK : Survival Evolved sur Xbox One et encore, c’est un jeu encore en développement ! Malgré tout, il est très intéressant de jouer avec vos amis, car le jeu en devient beaucoup plus intéressant et amusant. Les expéditions à plusieurs sont beaucoup plus rentables, pendant qu’un ou deux restent à la base pour l’améliorer ou chasser dans les environs. On se rapproche d’ailleurs vraiment d’un Minecraft, puisque de nombreuses mécaniques ont été reprises dans 7 Days to Die. Attention de ne pas creuser trop profondément dans le sol à l’aide de vos outils, car vous pourriez bien vous faire téléporter dans un biome complètement différent… Oui, ce bug s’est produit lorsque nous creusions le sol de trop, le jeu a énormément ralenti, puis a finit par freezer, pour ensuite nous envoyer dans un monde où des terres brûlées s’offraient à nous, alors que nous étions dans un monde enneigé (nous avions été victimes d’un spawn aléatoire)…

De nombreuses possibilités, de nombreux mondes

7 Days to Die paraît immense, quand on regarde attentivement la carte et le chemin parcouru, on se demande si l’on peut tout explorer. C’est une très bonne chose, mais l’on en profite vraiment pas assez à cause de cette distance d’affichage minimale et le peu de décor qui s’offre à nos yeux lorsque nous faisons un tour sur nous même. Néanmoins, on peut vous affirmer que le monde de 7 Days to Die vous proposera de nombreux paysages et différents biomes (champs, plaines, montagnes, lacs, routes, neiges, villes…). C’est le genre de jeu où vous ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire, mais plutôt ce que vous ne pouvez pas faire tellement les possibilités sont nombreuses ! Par ailleurs, de nombreux personnages sont disponibles, mais ceux-ci sont malheureusement fort similaires, surtout les femmes, qui ne disposent que de 2 visages prédéfinis et 3 gabarits différents.

Le jeu semble vraiment réaliste pour les possibilités envisagées. D’ailleurs si vous portez des viandes crues sur vous, les zombies vous prendront en chasse plus rapidement, car ceux-ci seront capables de la sentir, un bon moyen de se faire repérer certes, mais aussi un très bon moyen pour créer des pièges en se servant de ces viandes comme appâts. Si vous subissez des dégâts, vous pouvez engendrer des blessures telles que des infections, des saignements, des membres cassés. Il vous faudra alors réagir vite pour vous guérir au mieux à l’aide d’attelles pour une entorse, d’antibiotiques pour une infection, de kit de soins pour une hémorragie, à chaque bobo son remède. On apprécie grandement ce réalisme dans un jeu de survie, mais cela corse un peu plus la difficulté quand une fracture vous pénalise pendant 2h30…

7 Days to Die est au final un très bon jeu de survie, où l’on ressent que les développeurs se sont creusés la tête pour proposer un jeu réaliste et complet pour toutes vos créations. Le système de crafting est très poussé et c’est une très bonne chose. Néanmoins, malgré ces qualités, le titre souffre de ralentissements importants, de lags, bugs, déconnexions… qui rendent le jeu presque injouable à certains moments. Même si vous êtes adeptes du genre, vous allez vite vous sentir très frustrés lorsque vous vous retrouverez déconnecté en plein combat ou même lorsque vous subirez des lags, voire pire. Il est absolument nécessaire d’attendre un bon  patch correctif pour profiter pleinement du jeu.

Points positifs :

  • Un très bon jeu de survie
  • Un réalisme délicat très bien pensé mis en place dans le jeu
  • Un système de crafting très bien pensé et très bien mis en place
  • Un système de compétences et de leveling bien étudié pour différencier des « classes »
  • Une carte sans fin (enfin presque) et un mode de génération aléatoire
  • Le système de boussole
  • Des environnements à la pelles (neiges, désert, montagnes, champs, villes…)
  • Une coop locale en écran scindé (ce qui se fait de plus en plus rare)
  • De la faune et de la flore en pagaille
  • Des véhicules utilisables
  • De nombreux modes disponibles pour personnaliser sa partie
  • Son prix

Points négatifs :

  • Une maniabilité du personnage difficile
  • Le jeu console souffre de lenteurs, bugs, déconnexions et crashs en tout genre
  • Des graphismes dépassés
  • De mauvaises animations
  • L’écran scindé apporte de nouveaux bugs

SITE OFFICIEL DE 7 DAYS TO DIE


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici