Cette année est très particulière pour le studio KT Racing derrière les jeux WRC puisque l’équipe de développeurs dit adieu à la franchise qui passera en 2023 entre les mains d’Electronic Arts qui souhaite avoir la main mise sur tous les jeux de course sous licence officielle. C’est donc un ultime hommage à la discipline que rend le studio avec WRC Generations, un condensé de tout le meilleur des précédents opus.

WRC Generations ne renouvèle pas tellement son mode campagne

Cette année encore, WRC Generations reprend un mode campagne assez similaire à ce qui a été proposé récemment. On a donc l’aspect pilote traditionnel, mais aussi toute une facette gestion où le joueur se mettra dans la peau d’un chef d’équipe. Mais pour cette fois, les développeurs ont jugé bon de perfectionner la recette avec des changements mineurs. On remarquera par exemple la fin des affinités entre les membres du team, un élément qui, on le comprend, pousse le degré de la simulation plus loin, mais qui n’a pas vraiment sa place dans un jeu où tout ce que l’on souhaite est de conduire et amener son équipe à la victoire.

Côté contenu, la campagne se déroule encore une fois sous forme de calendrier. Entre les différentes spéciales, le joueur aura aussi le loisir de participer à des évènements durant lesquels il pourra conduire des voitures historiques. Et tout comme ses prédécesseurs, WRC Generations tient la barre très haut lorsqu’il s’agit de varier les expériences de conduite. Avec ces anciens bolides qui ont marqué l’histoire de ce sport, on ressent différentes saveurs de puissance, de répartition des masses et une expérience de jeu finalement très dynamique.

L’ère hybride apporte un petit bonus de gameplay

Mais cette année 2022 marque un changement important dans la compétition WRC officielle, l’avènement des voitures hybrides. C’est un dernier gros défi que KT Racing a réussi avec brio, à savoir amener ce boost de puissance pure aux voitures de la saison tout en permettant une variation dans la physique. La relation entre le joueur et sa voiture est donc relativement bouleversée, ce qui amène une nouvelle expérience de jeu qui certes, ne révolutionne pas vraiment la licence en soi, mais qui apporte malgré tout une brise d’air frais. Le moteur hybride se présente sous la forme d’une jauge sur le tableau de bord qui se décharge à l’accélération et se recharge au freinage. En début de course, le joueur peut alors choisir sa stratégie entre une accélération courte, mais intense, lente et plus souple ou un équilibre entre les deux.

Un contenu franchement costaud pour cet ultime épisode KT Racing

Dans sa globalité, le jeu ne compte pas moins de 80 voitures, dont 29 bolides de légende (8 autres arriveront en DLC après le lancement). Les voitures se répartissent dans les catégories WRC 1, WRC 2 et WRC Junior ce qui implique différentes puissances et maniabilités pour que chacun y trouve son plaisir. Peut-on vraiment apprécier une voiture à sa juste valeur sans un son authentique ? Fort heureusement, le sound design du titre de KT Racing est très bon. Avec un casque approprié, on ressent toutes les subtilités des moteurs à combustion et l’activation du moteur électrique sur les derniers modèles. C’est un pur régal.

WRC Generations, c’est aussi 165 spéciales au total avec 22 destinations différentes tout en incluant les 6 nouvelles spéciales du rallye de suède qui s’est récemment délocalisé au nord à environ 800km autour de la ville universitaire d’Umea. Par contre, on ne peut pas vraiment dire que ce soit un régal visuel puisque la série est toujours restée en deçà des normes de l’industrie.

Le tout manque un peu de détail sur les rebords des pistes, de vie dans l’ensemble et une colorimétrie plus réaliste. À titre de comparaison, la série DiRT Rally de Codemasters s’en sort mieux malgré le fait que le dernier opus soit sorti il y a plus de 3 ans. Clairement, le moteur graphique utilisé pour WRC Generations a besoin d’une bonne mise à niveau.

Seul ou entre amis, WRC Generations est fait pour durer

Sur le plan multijoueur, WRC Generations implémente le mode Ligue qui est visiblement fait pour animer la communauté durant des mois. Vu que la franchise va quitter les locaux de KT Racing, il reste à voir jusqu’où ce mode parviendra à vivre. Le mode Ligue, jouable en solo ou en groupe jusqu’à 8 joueurs, propose une série quotidienne et hebdomadaire de 3 spéciales sur lesquelles les joueurs se disputent leur place pour le top 3 des meilleurs joueurs dans le Hall of Fame annuel (l’année est scindée en 3 saisons).

A côté de ça, le soft reste classique en proposant le mode Club pour affronter des amis avec un paramétrage intégral de la destination, des spéciales, conditions météo et règles d’aspect technique ainsi qu’un mode écran scindé et un mode co-pilote.

WRC Generations, un ultime hommage réussi

Avec WRC Generations, on ressent clairement l’amour de KT Racing pour la licence. Le jeu intègre tous les meilleurs aspects de ses prédécesseurs en peaufinant certains détails qui ne vont hélas pas bouleverser le gameplay. On peut tout de même compter sur l’ajout des moteurs hybrides et le contenu colossal en termes de nombre de voitures modernes ou de légende, les diverses spéciales et le mode Ligue pour compléter le manque de diversité des jeux précédents. Mais sur ce dernier point, étant donné que la franchise passera entre les mains de Codemasters, on se demande encore jusque quand le studio français parviendra à tenir la barre et animer sa communauté. Cela nous laisse alors un goût de jeu en ligne à obsolescence programmée à peine sorti. Cela dit, le contenu solo ou en coopération restera tel quel, complet et satisfaisant.

Points positifs:

  • Manette en main, sur PS5, les sensations sont très bonnes
  • Les véhicules hybrides apportent une brise d’air frais sur le gameplay
  • Il y a de quoi faire avec un nombre énorme de spéciales
  • Le cross-play enfin ajouté
  • Une bonne gestion des dégâts sur les véhicules
  • Le mode carrière toujours très complet avec une gestion de manager d’équipe et de pilote

Points négatifs:

  • Une expérience qui stagne un peu trop
  • Un rendu visuel inférieur aux attentes
  • Un mode Ligue au goût d’obsolescence programmée


Fiche technique de WRC Generations :
Éditeur : Nacon gaming
Développeur : KT Racing
Date de sortie : 3 novembre 2022 sur PS4,PS5, Xbox, Nintendo Switch et PC
Type : Simulation Automobile
Langue : français

NOS NOTES ...
NOTE GLOBALE
8,5
Article précédentThe Last of Us Part I: l’édition Firefly enfin en précommande en Europe
Article suivantLes sorties majeures du mois de janvier 2023
Juste un homme qui donne vie à ses idées du haut de son clavier. Curieux de technologies et toujours enthousiaste pour les sorties vidéoludiques, je tâche de rester neutre sur un terrain ou une guerre de consoles inutile fait rage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici