The Northman, c’est la nouvelle production signée Robert Eggers, un réalisateur américain connu pour ses films plutôt sombre et aux ambiances pesantes. Disponible depuis peu en DVD, Blu-ray et UHD, nous étions impatients de découvrir les éléments qui pourraient faire en sorte à ce que ce récit se démarque des autres films du genre.

Synopsis:

Le jeune prince Amleth vient tout juste de devenir un homme quand son père est brutalement assassiné par son oncle qui s’empare alors de la mère du garçon. Amleth fuit son royaume insulaire en barque, en jurant de se venger.

Deux décennies plus tard, Amleth est devenu un berserkr, un guerrier viking capable d’entrer dans une fureur bestiale, qui pille et met à feu, avec ses frères berserkir, des villages slaves jusqu’à ce qu’une devineresse lui rappelle son vœu de venger son père, de secourir sa mère et de tuer son oncle.

Il embarque alors sur un bateau pour l’Islande et entre, avec l’aide d’Olga, une jeune Slave prise comme esclave, dans la ferme de son oncle, en se faisant lui aussi passer pour un esclave, avec l’intention d’y perpétrer sa vengeance.

Les hommes du Nord méritent de grandes vedettes

Contre toute attente, The Northman fait appel à un casting 5 étoiles. En effet, la communication autour du film n’était pas des plus importantes, surtout face à des mastodontes comme The Batman, sorti quelques semaines auparavant, Morbius ou encore Sonic 2.

A l’affiche se présentent des visages très connus comme Nicole Kidman (Moulin Rouge / Aquaman), Anya Taylor (Jeu de la Dame), Ethan Hawke (Moon Knight, Black Phone) et Willem Dafoe (Spider-Man No Way Home/John Wick). Le héros principal est campé par le suédois Alexander Skarsgård (Tarzan, Godzilla vs Kong) et ses performances sont, il faut le dire, impressionnantes.

L’ours et le loup

Dans les grandes lignes, The Northman est une histoire de vengeance assez classique. Presque prévisible. Mais le réalisateur a su incorporer au scénario de nombreux moments de contemplation visuelle prenants et tout un aspect culturel riche.

Alexander Skarsgård prend son rôle à cœur. Nous avions déjà été impressionnés par ses performances dans Tarzan et le suédois démontre ici sa capacité à pouvoir camper un nouveau personnage rustre avec une gestuelle spécifique et une rage extraordinaire durant les scènes plus sanglantes.

Le film s’offre globalement un très bon équilibre entre les combats, les moments de réflexion interne et les scènes de culte. Sur le plan artistique, Robert Eggers a su distinguer ces différents moments avec des jeux d’éclairages inventifs.

Un scénario ancré dans la culture Viking

L’une des choses les plus remarquables sur The Northman, c’est sans aucun doute sa capacité à imprégner le spectateur de la culture viking. Les rites d’Amleth, le héros, et ses frères Berserkir sont impressionnants, un peu malaisant et décrivent plutôt bien la folie que pouvaient engendrer certaines croyances d’époque. Il y a aussi des rencontres plus morbides et des rites sacrificiels qui font planer sur le film une ambiance très noire sans forcément tomber dans le gore inutile.

Agrémenté de tambours et d’une musique d’ambiance lourde, de chants, ces moments distinguent vraiment le long métrage de tout autre film ou série traitant du même sujet. Le contraste entre la teinte générale plutôt froide du film et la chaleur dégagée par ces rencontres de nuit autour de feux de camp créent un contraste très intéressant qui font surgir des moments d’intensité rares et immersifs.

The Northman, un voyage plutôt lent mais intelligent

En définitive, The Northman est une totale réussite. Le film parvient à captiver son audience grâce à l’aspect psychologique très présent de Amleth qui fait passer sa simple mission de vengeance en arrière-plan de la culture Viking et le côté bestial des berserkir. On voit naître une bête enragée qui sait pertinemment se reconcentrer sur elle-même pour arriver subtilement à ses fins tout en baignant dans les rites nordiques. Ceux-ci dégagent d’ailleurs une ambiance unique qui créent des moments puissants et rendent l’aventure originale. Bref, si vous aimez les films sur l’époque des Vikings, il s’agit d’un nouvel incontournable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici