Le grand retour de Saints Row, c’est pour cette année. Ici, pas de suite, mais un reboot toujours développé par Volition à l’origine du tout premier opus. Le jeu se présente toujours sous la forme d’un GTA-Like. Et c’est peut-être ce qui en fait son succès avec un humour toujours bien présent.

Toujours en est-il que le jeu se réserve cette fois aux consoles de nouvelle génération et aux PC, signe des ambitions du studio. Nous avons eu la chance de pouvoir explorer la ville fictive du jeu, clairement inspirée des grandes villes d’Amérique latine, durant des jours. Les créateurs de la série ont-ils su nous convaincre ?

Saints Row, le jeu le plus inclusif jamais créé

Il y a quelques semaines, en guise de mise en bouche, Volition nous proposait une démo de Saints dans laquelle il était impossible de se balader dans l’aventure, mais à travers laquelle les joueurs pouvaient créer leur Boss. Car oui, dans le reboot de Saints Row, c’est vous le boss des Saints qui devra construire son empire. Ici, les possibilités sont très nombreuses et le jeu se montre inclusif à bien des égards. Le menu dispose d’un nombre ahurissant d’options de personnalisation, de l’apparence corporelle aux vêtements. Le joueur peut y créer un personnage à son image… ou pas.

D’ailleurs, cette possibilité de customisation s’étendra sur plein d’autres aspects de l’aventure depuis les modifications de voitures en passant par la décoration du QG jusqu’à la répartition des constructions de bâtiments des Saints à travers la ville. Pour les amateurs de belles mécaniques, il est aussi possible de voler et ramener n’importe quel modèle de voiture au QG pour en modifier les différentes parties de carrosserie, y ajouter un néon, un spoiler, de la nitro… A vrai dire, un joueur ne devrait pas avoir la même expérience visuelle qu’un autre et le travail abattu sur cette facette de Saints Row est vraiment remarquable.

Bienvenue à Santo Ileso, votre nouveau royaume

Contrairement au premier opus, vous incarnez directement le Boss en devenir. Au départ de votre renvoi des Marshall, l’autorité de la ville de Santo Ileso, vous décidez de fonder votre propre empire dans une église de la ville. A partir de ce QG, les missions vont s’enchaîner aux côtés de vos trois camarades, mais les deux gangs adverses, les Los Panteros et les Idols ainsi que votre ancien employeur vous mettront forcément des bâtons dans les roues. L’objectif ultime sera une fois de plus de contrôler tous les quartiers de Santo Ileso en y implantant des constructions pour y faire fleurir de juteux business et ainsi devenir ultra-riche et influent.

Le jeu se présente encore sous la forme d’un GTA-like. C’est-à-dire que l’exploration se faire librement et le joueur peut y effectuer toutes les actions déjantées qu’il désire, à côté de missions qui sentent le non-respect des civils. Vols de voitures, tabassage de passants, fusillades de rue et autres crimes sont légion dans Saints Row. Le titre ne manque clairement pas d’action et ça, c’est clairement un point fort. D’ailleurs, le studio a beaucoup misé sur les explosions car on a parfois l’impression que tout est rempli de dynamite.

Une écriture très originale

Il faut bien avouer que le jeu nous a surpris dans son écriture. La plupart des missions annexes ont un scénario assez recherché et qui s’étend parfois sur plusieurs objectifs, demandant même de passer par certaines étapes de la conquête territoriale des Saints pour continuer. Il y a des objectifs plus sérieux que d’autres, des histoires de règlements de compte avec une touche d’humour toujours bien présente dans les dialogues. D’autres, a contrario, sont vraiment loufoques. Il y en a une notamment qui nous aura marqués plus que les autres, celles où notre héros rentre dans un véritable jeu de rôle façon Donjon & Dragon.

Cette finesse d’écriture n’aidera en revanche pas la réalisation encore une fois assez monotone. En effet, les mécaniques de jeu sont très souvent les mêmes et demandent aux joueurs d’enchaîner des hordes d’ennemis qui ne sont vraiment pas aidés par l’IA. Lorsque des ennemis se rapprochent, on sait déjà que nous n’aurons pas de mal à les berner et les vaincre. Enfin… ça, c’est quand les ennemis ne décident pas d’abandonner tout simplement leur objectif et partir comme si de rien n’était !

Saints Row revient pour le meilleur comme pour le pire

Saints Row, c’est le retour très attendu d’une série qui a su se construire un public de fans à l’aide de son humour et de sa narration déjantée. Si ce postulat de base est bien respecté, on ne peut s’empêcher de penser que le studio Volition aurait clairement dû profiter d’une petite année supplémentaire pour soigner le titre qui souffre de très nombreux bugs et dont la technique est clairement limitée pour une sortie exclusive aux nouvelles consoles.

Les bonnes intentions sont nombreuses dont la possibilité de personnaliser son expérience de jeu en profondeur et nous nous sommes bien sûr payé quelques tranches de rire, mais dans l’état actuel, la mise en œuvre est trop maladroite que pour prétendre au titre de meilleur épisode de la série. En somme, il s’agit d’un jeu d’action sympa dans la veine de Just Cause qui nécessitera de nombreux correctifs avant d’être recommandable.

Points positifs

  • Un humour assez présent
  • Les possibilités de personnalisation à tous les niveaux
  • L’écriture des missions principales est très bonne
  • Une direction artistique vraiment intéressante

Points négatifs

  • Pas mal de bugs à la sortie dont une physique très douteuse et une IA aux fraises
  • Beaucoup de clipping et une technique qui date un peu
  • Des phases de gunplay fort répétitives

Fiche technique de Saints Row :Éditeur : Deep Silver
Développeur : Volition
Date de sortie : 23 août sur PS5, Xbox Series X|S et PC
Type : Action
Langue : Anglais sous-titré français

NOS NOTES ...
NOTE GLOBALE
6
Article précédentThe Last of US : La série de HBO reçoit enfin un teaser vidéo
Article suivantCall of Duty: Vanguard & Warzone : un ultime trailer pour la saison 5 Baroud d’honneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici