Le studio Supermassive, à qui nous devons l’inoubliable Until Dawn, semble décidément bien occupé. En parallèle des nombreux épisodes de The Dark Pictures Anthology à venir, les développeurs ont profité de ces derniers mois pour communiquer autour de leur projet avec 2K, The Quarry, sorti finalement peu de temps après son annonce.

A la manière de ce à quoi le studio nous a habitués ces dernières années, The Quarry est un jeu d’horreur et d’aventure sous forme de film interactif à base de QTE et de choix influençant le déroulement du scénario et sa conclusion. L’objectif est encore le même, à savoir jouer avec la vie des protagonistes. L’idéal serait de tous les sauver pour assister à une fin « propre », mais il existe dans The Quarry plus de 180 fins alternatives, dont quelques-unes, où tout le monde meurt.

The Hackett’s Quarry, nouveau lieu de cauchemars

L’histoire prend place en été. C’est avec une un savoir-faire qui n’est plus à démontrer que les développeurs mettent en place l’intrigue avec un vibrant prologue où nous retrouvons deux animateurs de camp d’été, Laura (Siobhan Williams) et Max (Skyler Gisondo), qui se retrouvent perdus au beau milieu de la nuit sur les routes de la campagne américaine à la recherche de leur chemin vers le campement. Se retrouver là-bas en repérage un jour avant tout le monde n’était pas une bonne idée. Très vite, nos deux tourtereaux feront une mauvaise rencontre signant leur disparition. Le jeu embraye très vite avec la suite de l’aventure.

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

Le camp d’été touche désormais à sa fin. Nous sommes en août et les différents animateurs se retrouvent une dernière fois, un peu frustrés de ne pas avoir été aidés par Max et Laura, pour remballer les affaires avec un passif chargé en amourettes et discussions en tous genres. Mais tout dérape lorsque Jacob (Zach Tinker), le beau gosse sans cervelle du groupe, sabote le véhicule du groupe pour rester une nuit de plus sur place et tenter de rattraper sa rupture avec Emma (Halston Sage).

Le responsable du camp, Chris (David Arquette), semble toutefois très nerveux à l’idée de laisser ce groupe seul une nuit de plus, sans surveillance, dans une forêt au passé obscur en attendant d’aller chercher du secours. Et c’est précisément durant cette nuit que les adolescents brisent la promesse faite à Chris de rester en sécurité dans le chalet pour festoyer autour d’un feu en pleine nature. Il ne faudra pas très longtemps pour que le groupe se retrouve éparpillé aux quatre coins de la carrière à courir pour sauver sa peau d’un mal provenant de la forêt.

Un casting cinq étoiles pour un jeu inspiré des films d’horreur des 90’s

Les amoureux d’Until Dawn seront donc ravis de retrouver ce thème champêtre. A l’inverse des premiers jeux de la série The Dark Pictures, The Quarry s’oriente un peu plus vers l’exploration et l’action que le paranormal. Le scénario se veut finalement assez classique vis-à-vis des films d’horreur des 90’s dont il s’inspire.

L’ensemble est très bien construit avec une ligne conductrice claire, s’octroyant quelques moments de pure naïveté venant des personnages et des scènes gores façon Evil Dead pour satisfaire les amateurs du genre.

Qui survivra à cette nuit à Hackett's Quarry

Supermassive Games a en tout cas fait un bel effort de narration et s’est appuyé sur un casting de qualité comprenant également des têtes connues comme Lin Shaye (Insidious), Grace Zabriskie (Armageddon, The Grudge…) mais aussi Ted Raimi, le frère de Sam, dans la peau d’un curieux shérif de la région. Tout s’explique !

Un gameplay très classique pour une expérience visuelle avant tout

Quand on lance The Quarry pour la première fois, il est important de prendre en considération que les expériences de jeu conçues par Supermassive Games sont avant tout très visuelles. Et sur le plan esthétique, The Quarry est certainement le titre le plus réussi du studio avec une ambiance glauque à souhait, des textures plutôt convaincantes et des effets d’éclairage au top. Il ne manquerait plus qu’une option permettant d’augmenter davantage la luminosité maximale puisque jouer en pleine journée posera peut-être quelques soucis vu que le jeu se veut très (trop ?) sombre en général.

The Quarry, facile d’y jouer à une main

The Quarry étant donc plus un film narratif d’environ 8 heures qu’un vrai jeu d’action, les interactions sont donc limitées. On aurait même espéré voir le titre dépasser ses prédécesseurs en termes d’action puisque, la plupart du temps, tout se jouera avec le joystick gauche ou un martèlement de la touche X. Les habitués des précédentes productions y retrouveront même une variante des fameuses séquences où les personnages retiennent leur respirations en cas de danger. Il y a bien sûr tout une facette du gameplay s’appuyant sur des choix de dialogue.

Ceux-ci sont d’ailleurs très bien conçus et font évoluer les relations entre les personnages pour donner naissance à des variantes scénaristiques sans incidences, tandis que d’autres affecteront de manière directe le déroulement de l’histoire. C’est aussi par ces choix de dialogue ou gestuels que la vie des personnages entrera en jeu. Pour aiguiller le joueur, les développeurs ont à nouveau exploité la mécanique des prémonitions.

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts

Pour tenter de sauver nos animateurs de camp d’été d’une mort sanglante, le jeu fait appel à des cartes de tarot disséminées dans les décors des 10 chapitres qui composent l’aventure. A la fin d’un chapitre, une voyante vous proposera de regarder la prémonition correspondant à une et une seule des cartes trouvées dans ce même chapitre.

Les prémonitions prennent la forme d'un jeu de tarot dans The Quarry

C’est un peu plus punitif qu’avec les précédentes créations des développeurs et ce n’est pas plus mal. Si on ne comprend pas tout à fait la signification d’une carte de tarot, voir la prémonition s’y rattachant permet de passer outre cette petite difficulté d’interprétation et s’appuyer également sur les déductions faites sur les autres cartes de tarot pour sauver tout le monde. Mais en pratique, ce n’est pas toujours aussi simple.

Hélas, The Quarry ne révolutionne donc clairement pas la recette de ce côté. Le titre reste sur les sentiers battus et ne prend aucun risque du début à la fin. Le joueur n’a donc que les variations de scénario pour justifier la rejouabilité du titre, car ludiquement, c’est assez limité.

Une trame horrifique envoûtante, mais The Quarry peine à divertir efficacement de bout en bout

The Quarry reste dans la droite lignée de ce que le studio nous a délivré ces dernières années. Sauf que cette année, les joueurs feront un petit retour dans le passé avec une production plus proche d’Until Dawn tout en s’éloignant des jump scares incessants et le paranormal des premiers épisodes de The Dark pictures Anthology.

La construction du scénario revient ici sur quelque chose de plus classique en forçant sur la construction des personnages tout au long des 10 chapitres de l’aventure pour que le joueur se sente impliqué et responsable de chaque vie. L’objectif est en tout cas atteint de ce côté même si le jeu méritait clairement un plus grand soin technique.

The Quarry souffre encore de soucis présents depuis l’époque d’Until Dawn et qui n’ont pas beaucoup progressé depuis. On pense notamment à la synchronisation labiale, le regard des personnages ainsi que la rigidité trop souvent présente sur les expressions faciales et dans les mouvements de certaines séquences. De plus, on aurait vraiment apprécié ressentir un boost de performances du côté de la framerate sur les dernières consoles PS5 et Xbox Series X|S, ce qui n’est hélas pas le cas.

Points positifs:

  • Une histoire solide et des personnages charismatiques
  • Une bonne durée de vie pour un jeu du genre
  • La possibilité de jouer l’aventure en coopération jusqu’à 8 joueurs
  • Le mode cinéma pour apprécier l’aventure de manière prédéfinie
  • Les nombreuses fins possibles, même si certaines ne sont que de petites variations

Points négatifs:

  • Une framerate un peu décevante sur les nouvelles consoles
  • Une rigidité persistante sur certains visages et lors de certains mouvements
  • Une synchronisation labiale qui n’évolue pas assez vite au fil des productions du studio
  • Un gameplay assez pauvre
  • Impossible de courir, ce qui rend certaines séquences ennuyeuses


Fiche technique de The Quarry:Éditeur : 2K
Développeur : Supermassive Games
Date de sortie : 10 juin 2022 sur PS4, PS5, Xbox et PC
Type : Action-horreur
Langue : Français

NOS NOTES ...
NOTE GLOBALE
7
Article précédentThe Quarry: où trouver toutes les cartes de tarot
Article suivantUn Xenoblade Chronicles 3 Direct sera diffusé mercredi 22 juin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici