Il s’en est passé du temps entre la sortie de Chrono Cross sur PS1 et sa remasterisation tardivement annoncée par Square Enix et disponible ce mois-ci sur diverses plateformes de jeu. En effet, cela fait plus de 20 ans que le jeu original est sorti, mais à l’époque, le public européen n’avait hélas pas pu prendre part à l’aventure alors que le jeu avait rencontré un petit succès en Amérique du Nord et en Asie. Rattrapage pour l’éditeur nippon qui nous permet enfin de découvrir ce spin-off de Chrono Trigger dans les meilleures conditions.

Chrono Cross, un grand nom des J-RPG revient sur le devant de la scène

Bien que certains attendaient un remake en bonne et due forme, Square Enix a finalement opté pour un lifting du jeu Chrono Cross, un jeu qui s’inscrit dans la lignée des plus grands J-RPG de son époque aux côtés de Final fantasy VII ou Xenogears. C’est devenu une tradition ces dernières années chez l’éditeur qui nous a déjà revendu les remaster de bon nombre de jeux en 2D et Chrono Cross figure dans cette liste de jeux qui optent pour des améliorations intéressantes qui seront néanmoins jugées de fainéantes par certains, à raison.

Le jeu opte notamment pour une résolution plus importante et des graphismes plus fins qui nous laissent apprécier les superbes décors très colorés et remplis de détails. Désormais, l’affichage est bien plus net et la palette de couleurs est plus vive qu’auparavant. Il est clair que la direction artistique est remarquable pour une époque ayant permis à Squaresoft de s’épanouir sur les consoles 32bits avec des projets plus ambitieux que ce que lui permettaient les Nintendo. D’ailleurs, on pourra se délecter de ces décors sous plusieurs filtres accessibles depuis le menu du jeu. Ici, tout est plus net et on ne peut évidemment apprécier ce nouveau look sans une bande-son remasterisée pour l’occasion. Comme dans beaucoup de jeux de l’éditeur, celle-ci est tout simplement magnifique et transporte le joueur avec des mélodies qui nous trottent dans la tête.

Une remasterisation qui s’adapte à chacun

Le gameplay embarque de son côté la possibilité de ralentir ou accélérer le rythme du jeu. Une fonction normalement disponible en New Game + qui est cette fois disponible dès les premières minutes. Si on se balade dans les menus, on remarque la présence de diverses options qui rendront peut-être l’aventure plus facile, mais qui donnent également le moyen à ceux qui ont poncé le jeu il y a 20 ans de se passer des combats aléatoires ou d’attaquer automatiquement pour gagner du temps.

A ce niveau, en revanche, on déplore le manque d’indications claires sur le système de combat qui, même s’il reste classique dans ses bases au tour par tour, demandent tout de même un petit temps d’adaptation avec le principe de frappes fortes, moyennes ou faibles avec un taux de réussite variable. Les néophytes devront sans doute se débrouiller par eux-mêmes et patauger dans ce gameplay d’un autre âge, mais rassurez-vous, tout devient clair après une petite paire d’heures de jeu.

Qu’est-ce qui se passe du côté de l’optimisation ?

Sur le plan technique, c’est donc du tout bon pour l’aspect visuel. C’est en revanche un peu moins glorieux pour la framerate du jeu qui ne permet pas de jouer à 60fps. Pour un jeu nécessitant aussi peu de ressources que ce Chrono Cross: The Radical Dreamers Edition, c’est vraiment dommage de constater une framerate au rabais, surtout lorsque plusieurs ennemis s’affichent à l’écran. Que ce soit sur l’une ou l’autre console, le résultat est le même et Square Enix doit absolument proposer quelque chose de plus attrayant pour le jeune public, et plus digeste pour les anciens.

Ajoutons enfin la petite précision que Chrono Cross: The Radical Dreamers Edition, comme son nom l’indique, comprend le roman visuel (délicatement appelé un jeu autonome) Radical Dreamers: Le Trésor Interdit, autrefois exclusif au Japon et disponible sur le Satellaview de la Super Famicom. Au départ prévu comme un complément à Chrono Trigger, cette base de Chrono Cross est ici intégralement traduite avec l’aspect visuel d’origine.

Vous l’aurez donc compris, ce Chrono Cross: The Radical Dreamers Edition embarque les options classiques d’un remaster signé Square Enix. Il s’ouvre ainsi à un nouveau public en recherche de nouvelles sensations rétro, mais nous aurions vraiment souhaité voir la framerate s’envoler et une ergonomie de gameplay retravaillée. Le jeu reste malgré tout fidèle à lui-même avec un rendu visuel plus attrayant, lisse et coloré tout en permettant aux fans de la première heure de revenir sur l’aspect originel de 99. Mention spéciale pour les pistes audio retravaillées à la perfection.

Points positifs:

  • Une aventure toujours aussi palpitante
  • Un gameplay qui plaira aux fans de JRPG
  • Une bande-son mémorable
  • Un rendu visuel bien amélioré
  • L’option permettant de revenir aux graphismes d’origine

Points négatifs:

  • Une framerate au rabais, quel dommage
  • Une maniabilité qui accuse le poids des années
  • Un début d’aventure qui manque de clarifications


Fiche technique de Chrono Cross The Radical Dreamers Edition:Éditeur : Square Enix
Développeur : Square Enix
Date de sortie : 7 avril sur PS4, PS5 et Nintendo Switch
Type : J-RPG
Langue : Français

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici