Il y a peu, nous avions eu l’occasion de réaliser une preview de Babylon’s Fall. Si dans l’ensemble, le jeu avait eu du mal à nous convaincre, nous sommes retournés sur le jeu, cette fois-ci pour la version définitive afin de nous faire notre avis final. Il est temps pour nous de vous dire ce qui va et surtout ce qui ne va pas.

Des premiers pas exigeants

Pour commencer,  Babylon’s Fall est développé par le studio PlatinumGames à qui nous devons l’excellent NieR : Automata. Après une telle réussite, il aurait été donc logique de se dire que ce nouveau titre bénéficie aussi d’un traitement de qualité et pourtant, on n’en est loin. Ce Babylon’s Fall est uniquement jouable en ligne, ainsi, vous l’aurez compris, si vous n’avez pas d’abonnement Online, c’est déjà un premier problème qui se présente à vous. Après cela, vous devrez avoir un compte Square Enix ou en créer un et seulement après, vous pourrez vous lancer dans l’univers du jeu à condition que la confirmation de votre compte se passe sans encombre.

Babylon’s Fall est un action-RPG ou vous incarner un personnage qui va devoir gravir une tour afin de découvrir les nombreux secrets. Il est difficile de ne pas voir l’analogie énorme avec la tour de Babel. Lorsque vous aurez créé votre héros et choisi votre classe entre les Hyusien, les Agavien et les Géléilionien, votre aventure commencera. À noter malgré tout que chaque catégorie de personnage dispose de leurs propres caractère, comportement et intérêt au sein de votre composition d’équipe. Ce sera à vous de déterminer si vous préférez avoir un rôle de magicien, d’attaquant ou de Tank.

babylon’s fall

Un gameplay nerveux, mais imparfait

Babylon’s Fall reprend au niveau du système de combat beaucoup de mécanique ou en tout cas s’inspire fortement de NieR. En effet, les attaques sont déjà réparties en deux grandes catégories, les attaques fortes et faibles. En plus, votre héros aura la possibilité de déclencher un coup spécial grâce à d’autres boutons sur votre manette et pourra être couplé avec des attaques classiques afin de maximiser les dégâts.

Cependant, veillez à ne pas trop abuser de vos techniques, car vous devrez constamment surveiller votre jauge d’esprit si vous ne voulez pas vous retrouver sans moyens de vous battre ou de vous défendre. Étant dans la veine de NieR : Automata, il faut admettre que les combats sont dynamiques, nerveux et palpitants. Cependant, tout cela s’avère être vite cassé à cause de plusieurs facteurs.

Pour commencer, ce Babylon’s Fall nous donne l’impression d’avoir le combattant le plus faible du jeu. Pour cause, les combats sont affreusement longs, que ce soit contre un simple mob ou contre un boss. Cela s’explique finalement par le gros manque d’intérêt du jeu et surtout par le but de rallonger l’expérience. Car oui, les combats sont la plus grosse mécanique du jeu, ainsi, le studio a décidé d’en mettre partout et de les rendre interminables. À cela, il faut ajouter une difficulté mal dosée, une exploration quasi inexistante, une ambiance sans réelle saveur et surtout une monotonie qui s’installe vite.

Après plusieurs heures de jeu, on vient à se demander à quel moment nous aurons la chance de faire autre chose. Car la seule chose qui rythmera votre expérience, c’est les combats encore, encore et encore afin de farmer l’EXP. Et ce détail est malheureusement implanté au détriment de la narration qui aussi, est inexistante.

À l’ère de l’ancienne, très ancienne génération

Les qualités artistiques et le design d’un jeu dépendent de nombreux facteurs. Certains studios optent pour une architecture plus classique ou moins travaillée, car cela correspond à l’univers créé ou simplement dans le désir de mettre l’accent sur un autre point. C’est très certainement ce qu’a voulu faire le studio PlatinumGames avec ce Babylon’s Fall.

babylon’s fall

L’équipe de développement a très certainement opté pour ce design afin d’appuyer le côté médiéval, ancien tableau. Cependant, c’est totalement raté, soyons honnête, que ce soit lors de cinématiques ou en jeu, le rendu final est catastrophique. Ce Babylon’s Fall vient à nous faire réfléchir sur la génération de console sur laquelle nous jouons tant ce jeu est dépassé graphiquement. Si ce n’était que ça, on pourrait encore dire que ce n’est pas grave, mais à cela il faut ajouter qu’il y a un flou constant, que la 3D est mal optimisée, que les textures ne sont pas travaillées et que l’univers que nous explorons est lisse. Il est difficile d’accepter un tel niveau graphique en 2022 à comparaison d’autres jeux ou même de remake qui a droit à un meilleur traitement.

En fin de compte, il est difficile de comprendre ou le studio voulait nous emmener. Et il est même incompréhensible qu’après un tel travail scénaristique sur NieR : Automata, nous ayons un tel jeu d’une qualité si pauvre sur l’aspect histoire. Le gameplay est clairement le gros accent que voulait mettre en avant le studio. Malheureusement, couplé à un rendu pauvre en détail, une 3D de faible qualité, des combats qui tirent en longueur et une difficulté variable, il est difficile d’apprécier le jeu à sa juste valeur.

Points positifs:

  • Des combats nerveux et dynamiques
  • Un choix d’attaques variées
  • Une bonne personnalisation de votre personnage

Points négatifs:

  • Uniquement jouable en ligne
  • Très vide
  • Un scénario qui manque d’intérêt
  • Des combats à rallonge
  • Une difficulté pas équilibrée
  • Une réalisation graphique totalement datée


Fiche technique de Babylon’s Fall :

Babylon’s Fall

Éditeur : Square Enix
Développeur : PlatinumGames
Date de sortie : 3 mars sur PS5, PS4 et PC
Type : Action-RPG (jouable uniquement en Online)
Langue : Français

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici