Fiche technique de F1 2016 :

F1 2016 box art test avisDéveloppeur : Codemasters
Éditeur : Koch Media
Date de sortie : 19 août 2016 sur PS4, Xbox One et PC
Type : Simulation/course
Multi : oui
Langue : Français
Version testée : Xbox One

Comme chaque année, Codemasters nous livre un jeu de simulation officiel du Championnat de Formule 1 de la FIA correspondant à la saison en cours. Après la déception des joueurs face à un F1 2015 ne présentant aucun mode carrière et étant dénudé de toute réelle innovation, les joueurs ne pouvaient qu’espérer mieux pour ce nouveau titre fraîchement arrivé sur consoles et PC cet été. Cela fait maintenant quelques temps que F1 2016 nous livre des images et vidéos de son nouveau mode carrière, une annonce qui aura ravi bon nombre d’adeptes qui ne demandaient qu’à faire leur propre saison au volant de la monoplace de leur écurie préférée.

c’est vrai, les jeux de Formule 1 n’ont pas spécialement brillé ces dernières années, mais Codemasters n’est visiblement pas resté impassible face à ces sortie en demi-teinte avec un excellent DiRT Rally sorti en 2015, puis l’agrandissement de l’équipe avec des développeurs d’Evolution Studios ayant travaillé sur Driveclub et d’anciens WRC. Suite au manque d’engouement des joueurs pour le jeu de course arcade exclusif à la Playstation 4, le studio avait du fermer ses portes. Les développeurs continuent donc sur cette bonne voie en faisant profiter F1 2016 de leur motivation suite au succès de la simulation de rallye la plus réaliste sortie sur console fin d’année passée.

Hourra! Un mode carrière!

La fièreté de ce F1 2016 est sans aucun doute le mode carrière entièrement revu. Dès le lancement de celui-ci l’immersion démarre. Le jeu vous propose de créer votre pilote en choisissant votre nom, prénom, pseudo, numéro et un casque que vous aurez le loisir de personnaliser avec différents motifs prédéfinis et une large palette de couleurs. Ensuite, il vous est proposé la liste de toutes les écuries de 2016. Le plus surprenant est que vous pourrez rejoindre n’importe laquelle, sans devoir passer par un quelconque test d’aptitudes. Un petit côté négatif de ce mode carrière qui se justifie néanmoins par les exigences des écuries comme Ferrari ou Mercedes qui, fatalement, seront plus grandes qu’une plus petite équipe. Vous voilà donc lancé pour une saison de 21 Grand prix de Formule 1.

mode carrière F1 2016 testAvant chaque grand prix, vous vous retrouvez face à vos équipiers, qui se feront un plaisir de s’assoir à votre table pour vous faire un petit topo de l’état d’avancement de votre statut de champion du monde. Au passage, c’est avant le tout premier grand prix que se met en place le système de recherche. Il vous permettra, au moyen de points récoltés avec les essais, courses et qualification, d’augmenter les performances de votre voiture. Vous pourrez dépenser ces points dans différentes catégories comme l’allégement de la voiture, la gestion du carburant ou autre pour essayer de garder l’avantage sur vos rivaux.

Un bel aperçu de votre carrière

Une fois au volant de votre monoplace, l’écran tactile affiché devant vous vous offre une vision globale de la situation de votre voiture, de la piste et du championnat. En faisant défiler les différents onglets surchargés d’informations, on se rend compte que toutes les données sont présentes pour se donner un bel aperçu de notre situation pour la course à venir. On regrette toutefois le manque de clarté de cet affichage qui, même s’il peut paraître très carré, technique et professionnel, semble oublier que les fans de Formule 1 ne sont pas les seuls à expérimenter cette simulation.

2016, le plein de nouveautés?

F1 2016 propose donc au joueurs d’expérimenter des saisons de course au volant des écuries officielles présentes pour cette 67ème édition du championnat de Formule 1. Vous y rencontrerez donc les plus connues, mais aussi les nouvelles équipes de cette année: les américains de Haas F1 et l’écurie française Renault, toutes deux jouables d’entrée de jeu au début du mode carrière. On appréciera également l’ajout de deux nouveaux circuits de cette saison. Le circuit de Hockenheim situé en Allemagne et le circuit urbain de Bakou en Azerbaïdjan. Le jeu comporte donc 21 circuit, 11 écuries et se repose entre autre sur ces ajouts pour renouveler l’expérience des fans de la franchise.

Du côté physique, F1 2016 est assez réaliste, sans non plus surpasser ce qu’on avait pu expérimenter en 2015. Les sensations sont bien au rendez-vous, et la monoplace réagit  correctement au style de pilotage qui vous est propre. Elle dépendra évidemment du paramétrage de votre conduite. Si vous avez opté pour des options poussant le réalisme de conduite assez loin, les accélérations, freinages et coups de volant devront être millimétrés, ce qui fait de F1 2016 un simulateur quasi parfait. Durant la course, un aperçu du statut de votre monoplace est d’ailleurs disposé de manière claire sur la droite de l’écran, et les commandes vocales sont à nouveau de retour cette année pour une gestion simplifié du flux d’informations reçu ou de la programmation des arrêts aux stands.

mode carrière F1 2016 gameplayF1 2016 est bel et bien le retour fracassant tant espéré de la série de jeux officiels du championnat de Formule 1. Le mode carrière promis y est complet, réaliste et immersif et on baissera notre chapeau devant une IA visiblement innovée depuis le précédent opus il y a un an seulement. Le moteur graphique rend le jeu fatalement plus beau une fois sur la piste, et le multiples options de conduite rendent le jeu accessible à tous. Les seuls bémols viendraient peut-être de la facilité du jeu qui, pour vous mettre réellement au défi, devra être élevée au stade expert, de la laideur (disons-le!) du jeu en dehors de la piste et du doublage des voix française ne collant pas du tout avec le rendu visuel des personnages.

Points positifs:

  • La physique du jeu quasi irréprochable
  • La beauté du jeu une fois en piste
  • Les commandes vocales et la lisibilité des infos en course
  • Un mode carrière ultra-complet
  • Une IA plus intelligente qu’en 2015

Points négatifs:

  • La laideur du jeu hors-circuit
  • Le doublage français catastrophique
  • Le manque de clarté de l’interface des stands
  • La facilité générale du jeu


SITE OFFICIEL DE F1 2016


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici