Fiche technique de Star Ocean: Integrity and Faithlessness :

Star Ocean: Integrity and Faithlessness box art test avisDéveloppeur: Tri-Ace
Éditeur: Square Enix
Date de sortie: 1 juillet 2016
Type: RPG
Multi: non
Langue: Anglais/japonais sous-titré français
Version testée: PS4

Sept ans se sont écoulés depuis la sortie du Dernier Star Ocean  en exclusivité Xbox 360 intitulé The Last Hope. Aujourd’hui, le studio Tri-Ace revient avec Star Ocean: Integrity and Faithlessness, un J-RPG duquel on attend beaucoup, vu les multiples erreurs commises par le précédent opus. Propulsé sur nos consoles new-gen dans une année remplie de RPG comme Final Fantasy XV, Odin Sphere ou encore Persona 5, ce nouveau titre arrivera-t-il à se faire une place dans le line-up déjà bien chargé des consoles de Sony et Microsoft? Mais surtout, nous redonnera-t-il espoir concernant la série de jeu basée sur ce manga culte?

Star Ocean va droit au but

Vous démarrez donc cette nouvelle aventure avec Fidel Camuze, le personnage principal de Star Ocean: Integrity and Faithlessness accompagné d’un autre combattant. Les premières impressions nous mettent en confiance. Le village dans lequel nous débutons notre quête est assez joli, les mouvements de caméra sont fluides et les personnages sont très bien réalisés et riches en couleur. Nous démarrons donc avec l’exploration de cette première portion de carte qui montre malgré tout quelques premiers défauts. En dehors de quelques habitations où les PNJ vous balancerons des phrases bateau sans réelles importance, le reste de la ville semble hors d’atteinte, et Star Ocean vous force de manière discrète à suivre un objectif en ligne droite sans trop vous attarder dans ce faux open-world. Vous rencontrerez ensuite assez vite la petite Lilia qui a tout pour faire fondre le coeur des adorateurs du genre manga et des J-RPG.

Rencontrez Lilia dans Star Ocean: Integrity and FaithlessnessCette enfant possède des pouvoirs phénoménaux, et votre but sera donc de la protéger pour éviter que ce pouvoir ne se retrouve entre de mauvaises mains. Une trame assez simpliste se forme alors autour de cette petite, et votre aventure ne sera rythmée que par les différents combats de boss à la difficulté en dents de scie durant une exploration se résumant à de nombreux voyages d’un point A à un point B. Le tout pourra être bouclé en un peu plus d’une quinzaine d’heures sans s’attarder sur les quêtes annexes – qui semble d’ailleurs très optionnelles -, ce qui est relativement peu pour un RPG, mais Star Ocean: Integrity and Faithlessness fait l’affaire et ne laisse aucun temps mort dans le scénario.

Un air d’open-world

Pour commencer, nous marchons donc dans des rues pleines de vie, mais les personnages non jouables présents n’auront aucune interaction directe avec vous, et vous devrez alors lire de simples bulles de dialogues eux aussi sans réel intérêt. Faites attention à ne bousculer personne! Ah, non. Star Ocean: Integrity and Faithlessness s’en charge pour vous puisqu’il Star Ocean: Integrity and Faithlessness open-worldvous fera littéralement traverser les PNJ comme si vous vous baladiez dans une ville de fantômes. Hm, bizarre pour un RPG de 2016, nous direz-vous. Hé bien il semblerait que ce nouveau Star Ocean ait été coincé en 2009 avec une mécanique de jeu elle aussi très dérangeante: pas de sauvegarde automatique! Vous devrez vous rendre à certains points de a carte pour sauvegarder. Mettez-vous sur le halo lumineux, sauvegardez, sélectionnez votre emplacement de sauvegarde et confirmez. Si vous êtes du genre à assurer vos arrières et sauvegardez quand vous le pouvez, votre aventure va être longue, et ce genre de moments à répétition cassera un mode campagne pourtant bien rythmé en règle générale.

On reprend le meilleur de ce qui était fait

En 2009, The Last Hope nous laissait sur notre faim avec un jeu bâclé, tant au niveau du scénario que du gameplay général. Mais si l’on peut retenir une seule chose de cette série Star Ocean, c’est bien son mode de combat dynamique à souhait. Vous serez certainement ravis d’apprendre que les coups vifs comme l’éclair, les dégâts infligés à la chaîne aux ennemis et ce battle theme épique de la franchise seront de retour pour des combats toujours aussi intenses. Le level-design de ce nouveau titre n’est pas des plus poussés vu à ce jour, mais il fait tout de même le café pour diversifier vos rencontres avec les nombreux ennemis rencontrés. Vous serez amenés à combattre un bestiaire relativement varié à l’aide de vos compagnons de route. Si nous adorons particulièrement un point dans Integrity and Faithlessness, c’est que peu importe le nombre de combattant ayant intégré vos rangs, ceux-ci seront présents dans n’importe quel combat, et vous aurez même la possibilité de switcher entre eux avec une simple pression de la croix directionnelle. Les attaques sont toujours infligées à l’aide des boutons X et O pour un total de 4 par personnage, ce qui est assez pauvre, il faut l’admettre. On remettra donc une couche de bonne humeur sur ce petit défaut avec un switch réguliers entre les protagonistes pour varier les plaisirs.

Star Ocean: Integrity and Faithlessness combatsDans certains cas, les combats se transformeront en véritable mêlée générale, et on pourra de temps à autre perdre le fil de l’activité en cours, mais l’IA frappe fort dans cet épisode. En plus d’être complètement indépendante, elle ne restera pas une seule seconde inactive face à l’ennemi. Vous aurez même droit à l’occasion à un finish de la part d’un de vos coéquipiers à l’aide de son attaque ultime Reserve Rush qui se charge au rythme de vos enchaînements.

Une progression visible

Comme tout bon RPG qui se respecte, Star Ocean: Integrity and Faithlessness propose un système de leveling intéressant, car il vous donne le choix de personnaliser chacun des combattants de votre équipe selon vos envies parmi les rôles mage, healer, tank ou spécialiste du dégât à distance. Les personnages jouables ne sont pas limités, et ppeuvent être assimilés à n’importe quel de ces rôles. Si vous êtes du genre indécis, des mélanges pourront être envisagés comme par exemple assigner un rôle de mage/healer à votre personnage préféré.

En définitive, Star Ocean: Integrity and Faithlessness reste malgré tout ce qui se fait de mieux en J-RPG new-gen à l’heure actuelle avec Dragon Quest et, très prochainement, Final Fantasy XV qui écrasera sûrement toute concurrence. Souffrant de quelques défauts qui nécessitent d’être corrigés dans le prochain titre qui, on l’espère, arrivera plus vite que celui-ci, il fournira une bonne dose d’aventure et des combats toujours aussi satisfaisants. De nombreux alliés, des combats très rythmés, une soudtrack de légende et un rendu visuel très correct, nous le recommandons aux fans du manga et du style de jeu RPG à la touche japonaise. Nous ne pouvons que vous recommander de lancer le jeu dans sa version japonais sous-titré pour une immersion encore meilleure.

Points positifs:

  • Une musique en concordance avec le style japonais de ce RPG
  • Des combats dynamiques
  • Le switch possible entre les alliés
  • Une aventure sans temps morts
  • Visuellement beau et coloré

Points négatifs:

  • Une aventure un peu courte pour un jeu de cette catégorie
  • Des défauts de The Last Hope non-corrigés
  • Pas de sauvegarde automatique
  • Trop de dialogues inutiles
  • Un manque d’expressions faciales


SITE OFFICIEL DE STAR OCEAN


 

NOS NOTES ...
NOTE GLOBALE
6
Article précédentSkyrim Definitive Edition: pas de transfert de sauvegarde possible
Article suivantRise of the Tomb Raider confirmé sur Playstation 4

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici