Fiche Technique de Battleborn:test battleborn jaquette


Développeur:
 Gearbox Software
Éditeur: 2K Games
Date de sortie: 3 mai 2016
Type: FPS/MOBA
Multi: Oui
Langue: Français
Version testée: PS4

Gearbox Software, le studio à la base de Borderlands, vient de faire sortir les brutasses de leur cage dans Battleborn, leur nouveau titre mélangeant FPS et MOBA. C’est avec un humour bien présent et un style cartoonesque qui leur est propre que la boîte a voulu se faire plaisir en créant des personnages hauts en couleur et très inspirés. La campagne de Battleborn vous fera voyager à travers toutes sortes de planètes afin de lutter contre les méfaits d’un certain Rendain qui, comme les plus grands super-vilains de l’histoire, veut détruire le monde. En plus d’une campagne, le titre vous propose trois modes PVP multijoueurs où l’influence des MOBA se fait bien sentir. Gearbox Software a-t-il réussi à créer un titre à la hauteur de Borderlands ? Et surtout, pour les gens ne connaissant pas leur série fétiche, Battleborn en vaut-il le coup ?

Battleborn, luttez contre la fin du monde

test battleborn 4Pour le contexte de l’histoire, il faut avouer que Gearbox Software ne s’est pas foulé, un vilain monsieur veut détruire le monde, assez simple comme idée. Pour vous situer, l’univers tout entier ne possède plus qu’une seule étoile, nommé Solus, qui permet aux planètes la chaleur nécessaire afin de garder les créatures qui y vivent en vie. C’est donc une équipe composée de membres hors du commun que l’on appelle les Battleborns qui partent en missions pour déjouer les plans de ce Rendain. L’équipe contient 25 personnages sortis des 5 factions qui composent l’univers, à savoir : les Eldrid, les Renégats, les Pacificateurs, les Jennerit et la LLC ou Last Light Consortium. Chaque faction possède ses personnages luttant pour une cause qui leur est propre. Vous incarnez le commandant de cette équipe de mercenaires de l’espace, et vous allez devoir les gérer.

Battleborn, au rapport !

Le fait de parler de votre rôle me permet d’enchaîner sur le menu principal où vous allez pouvoir regarder votre progression. En effet, grâce à l’option « commandement », il vous sera possible de regarder les champions intergalactiques que vous avez débloqués. C’est au fur et à mesure de votre avancée que de plus en plus de battleborn seront disponibles et à votre service. Pour avoir un personnage supplémentaire, certaines conditions devront être remplies ou certaines missions finies. La campagne est divisée en 8 chapitres, ce qui prendra environ 6 à 8 heures, tout dépendra de votre façon de jouer et de celle de vos coéquipiers si vous êtes en ligne, car il vous sera possible de la faire en solo, ce que nous vous déconseillons. En effet, Battleborn n’est vraiment pas fait pour les joueurs solos et devient fade lorsque l’on y joue seul. Cependant, le fait de jouer à plusieurs augmente la difficulté du titre, mais vous aurez plus de chances de gagner des objets qui seront utiles par la suite. Lors de votre campagne, vous allez devoir affronter plusieurs boss dont les stratégies sont toutes différentes, mais on aurait aimé qu’il y en ait quand même un peu plus…

test battleborn 2 bossDans votre interface de commandant, une partie vous indique les objets que vos champions ont réussis à récolter sur les champs de bataille. Ces derniers vont pouvoir être activés lors d’une partie afin de vous donner des bonus comme une augmentation de test battleborn objetsvitesse ou encore améliorer votre armure, par contre, il vous faudra dépenser des cristaux orange (la monnaie du jeu) que vous récolterez sur le champ de bataille. Cette monnaie ne sert pas seulement à utiliser vos objets, elle vous permet également d’aider votre équipe en construisant des tours qui attaqueront les ennemis, des centres de soins pour vos alliés, ou encore d’acheter des drones qui vous suivront pendant votre campagne.

Le multi, où la vraie guerre commence

La campagne n’étant pas longue, c’est donc sur le réseau que le jeu prend tout son intérêt. En effet, sauver Solus c’est bien beau, mais affronter d’autres Battleborn en ligne c’est beaucoup plus divertissant, surtout lorsque l’on joue avec les gens de son entourage. Une fois la partie lancée, on comprend tout de suite pourquoi le titre se dit à moitié MOBA. En effet, dans les trois modes de jeux disponibles, l’un d’eux est une capture de drapeau des plus banales comme vous trouvez dans tout bon FPS, mais les deux autres sont plus orientés MOBA avec l’envoi de sbire de la part de chaque camp et des objectifs à défendre. test battleborn 6Il faudra donc composer votre équipe en se rendant bien compte qu’il ne s’agit pas que d’un FPS, personnellement l’ayant testé sur console, je pouvais totalement oublier cet aspect stratégique du jeu, car la plupart des joueurs consoles ne connaissent pas ce style de titre. Étant donné que dans les 25 Battleborns, certains sont des tanks, d’autres peuvent soigner et certains ne peuvent qu’infliger des dégâts, si vous jouez à plusieurs le mieux serait que vous vous concertez avant la partie afin que votre équipe de 5 soit composée d’au moins un de chaque. Il va de soi que si vous jouez en solo et que vous tombez avec d’autres personnes qui débutent, créer une équipe qui a un « sens » ne sera pas possible et tout le monde choisira son Battleborn préféré, malheureusement les MOBA ne fonctionnent pas comme ça. J’ai remarqué que dans les parties que j’ai pu remporter en ligne, la plupart du temps notre équipe avec une composition classique 1 Tank, 1 Heal et 3 DPS.

Pour conclure, Battleborn est beaucoup plus orienté MOBA que FPS, en effet les objectifs en PVP multijoueur sont beaucoup plus importants que votre score personnel, d’ailleurs le score n’est même pas visible pendant une partie, impossible de savoir qui est premier ou dernier. Cependant pour les joueurs voulant se le procurer en espérant un mode histoire développé… c’est raté, car même si les dialogues sont très bien écrits et marrants, cette dernière sera vite finie et ne sert quasiment à rien, à part vous préparer pour le multijoueur. Battleborn reste un très bon jeu en ligne qui égale largement Borderlands et il est certain qu’une communauté se créera dessus, tant celui-ci est divertissant et stratégique en ligne.

Points positifs:

  • Personnages très bien réussis
  • Humour bien présent
  • multi très sympathique
  • graphisme cartoon bien réalisé
  • progression des champions agréable

Points négatifs: 

  • Campagne très courte
  • lassant en solo
  • pas assez de Boss

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici