Dark Souls 3 sort ce 12 avril 2016, et les fans n’ayant pas été déçus des  dernières créations de FromSoftware ne peuvent que se réjouir de la venue de ce nouveau titre d’une franchise à succès, réputée pour le challenge qu’elle a offert durant toutes ces années, et qui continue d’en donner à l’heure actuelle. Dark Souls 3est le dernier chapitre venant clôturer une série de jeux vidéo créée en 2009 et qui aura fait connaître Hidetaka Miyazaki, créateur original de la série des Souls, et le studio FromSoftware, mais est aussi signe d’une page qui se tourne pour un studio se tournant vers l’avenir, prêt à quitter son blockbuster pour donner naissance à de nouveaux univers.

Il est très délicat de mettre un terme à une série aussi célèbre et jouée que Dark Souls, mais Hidetaka Miyazaki sera revenu de plein gré sur ce projet, après une absence remarquée sur la création de Dark Souls II pour se consacrer au récent Bloodborne, un projet encore tenu secret à cette époque. Pour arriver à rendre la venue du troisième chapitre au plus  épique que possible, le studio aura dû reprendre les codes fondamentaux des Souls, agrémenté des nouveautés qu’a apporté Bloodborne sorti l’an dernier sur PS4. Il n’aura en tout fallu qu’un an à Hidetaka et ses équipes pour livrer l’ultime chapitre de ces aventures sombres et glauques. Un pari que le maître du jeu d’horreur aura pu tenir avec succès? C’est ce que nous allons voir…

De mort et de sang

Historiquement, Dark Souls 3 ne sait pas vraiment se placer par rapport aux deux premiers titres, la faute au contexte de la franchise ayant toujours été assez vague. Néanmoins, ce nouveau titre propose une histoire totalement inédite, mais tout aussi noire dans laquelle vous incarnez une morteflamme destinée à ramener les seigneurs des cendres sur leur trône pour tenter de préserver les terres du royaume de Lothric, dans une époque où l’âge de feu est en plein déclin.

Un objectif parsemé d’embûches toutes plus mortelles les unes que les autres et, oh que oui, vous apprendrez de vos erreurs et souffrirez de maintes morts dans ce Darks Souls III… Comme cela a toujours été dans la série, qui se veut punitive à souhait et vise la persévérance des joueurs. Dès lors, le moindre objectif devient un réel défi que l’on a hâte de clôturer pour célébrer une victoire lourdement méritée. De nombreux ennemis vous attendront, rapides, fourbes et costauds qui vous en feront voir de toutes les couleurs. Mais contrairement aux précédents titres, la direction artistique de ce Dark Souls III prend beaucoup de Bloodborne. On y croisera en effet plusieurs créatures qui nous feront maintes fois penser au premier titre de cette licence exclusive à PlayStation, dans un level design restant tout de même fidèle à la série.

Côté jouabilité et maniabilité, Dark Souls III reprend essentiellement tout ce que proposaient ses prédécesseurs, avec un arsenal légèrement évolué. Il présente un système de classes vous donnant le choix entre 10 différentes, parmi lesquelles nous pouvons compter les chevaliers, guerriers, mercenaires, voleurs, sorciers, mendiants et autres. Tant de classes qui vous feront démarrer votre aventure avec des attributs différents (la force, la vie, l’endurance…) et avec un équipement différent.

De notre côté, nous avons voulu privilégier le combat rapproché et un système le système de défense instantané qu’offre le bouclier. Mais cette classe nous pénalisera au niveau des sorts que l’on aurait pu apprendre durant les premières heures de jeu. Choisir sa classe relève donc de ses préférences personnelles. Une fois votre classe sélectionnée viendra l’heure de la personnalisation de votre avatar avec les nombreux choix qu’ont toujours proposés les Dark Souls. Vous voilà enfin parés pour souffrir! Après un certain temps de jeu, vous commencerez à ramasser beaucoup de matériel. Des consommables vous permettant d’obtenir un avantage de récupération, d’attaque ou autre, et des équipements pour enrichir votre arsenal et être plus performant. Haches, épées, sabres, lances, bombes… Les armes sont légion et les pièces d’armure changeront le look de votre personnage au fil des niveaux. Tantôt farfelus, tantôt stylés et intimidants, on prendra vite plaisir à concocter son équipement, que ce soit pour le plaisir des yeux que pour écraser nos ennemis plus rapidement.

Dark Souls 3, un voyage qui exige préparation

Une fois arrivé au sanctuaire de Lige-Feu, une sorte de salle du trône dans laquelle il vous sera demandé de rassembler les différents seigneurs des cendres, vous aurez le loisir de gérer votre inventaire, construire et améliorer des équipements ou tout simplement dépenser les âmes collectées sur vos ennemis pour augmenter votre niveau et donc les stats de votre morteflamme.

Ce sera en quelque sorte votre QG dans lequel vous pourrez revenir à tout instant après avoir trouvé un feu allumé autour duquel vous pourrez restaurer votre vie et remplir votre fiole de potion. Mais n’oubliez pas que Dark Souls ne pardonne pas! Si vous pensez pouvoir vous en sortir après un combat en éliminant votre ennemi pour ensuite aller vous soigner, vous serez désagréablement surpris de voir ceux-ci réapparaître sur le chemin d’où vous venez comme s’il ne s’était rien passé! Le jeu force donc les joueurs à faire le chemin d’un point de repos à un autre en échappant à l’entièreté de la menace, ce qui donne à Dark Souls son côté challenge que les fans adorent tant. Il sera ainsi nécessaire de parcourir, prendre ses repères et étudier les mouvements des ennemis pour être prêt à parer le moindre coup venant d’un coin de mur, car Dark Souls 3 aime aussi surprendre le joueur. Vous n’aurez pas de répit, croyez-nous.

Installez-vous et froncez les sourcils… Vous affrontez un boss

Les combats de boss sont très certainement les choses les plus éprouvantes et les plus prévisibles dans Dark Souls 3. Ils commenceront souvent au coeur d’un espace très dégagé, ce qui met facilement la puce à l’oreille du joueur qui peut éventuellement faire marche arrière pour mieux s’y préparer. Comme toujours, la technique reste généralement d’esquiver et faire des parades pour frapper à un moment et/ou un endroit précis. Une extrême rigueur, une force de frappe et peut-être parfois un peu de chances seront requises pour venir à bout de créatures souvent très imposantes, rapides et féroces.

Vous ne pourrez hélas pas souvent compter sur un schéma d’attaque de la part de votre adversaire, et chaque boss aura une manière unique de combattre. Chaque lutte nécessitera certainement plusieurs essais et un bon temps de jeu, mais la persévérance finira par payer. Honnêtement, remporter un combat contre un boss dans Dark Souls (tout comme Demon’s Souls ou Bloodborne) une des choses les plus gratifiantes dans le monde des RPG. Cela prouvera bien que vos efforts finissent par payer, et que vous commencez à maîtriser l’art de la temporisation. Dark Souls 3 réveillera donc vos craintes, et vous poussera dans vos derniers retranchements, quitte à risquer de vous fâcher avec son univers angoissant.

Un autre chef-d’œuvre pour les masochistes

Dark Souls 3 est bien le chef d’oeuvre que l’on attendait. Fort content de cet épisode, nous explorons un monde similaire aux autres, mais toujours avec cette tendance du studio à vouloir innover et, dans ce cas, apporter un peu de l’expérience acquise avec Bloodborne. Une influence dans l’architecture des bâtiments, dans une ambiance plus « démoniaque » que mort-vivant / médiévale, il est aussi plus beau, plus fluide malgré les quelques chutes de framerate que nous subissons durant la courte période précédant sa sortie.

Imprévisible, punitif et difficile à souhait, on se fera un plaisir de parcourir Dark Souls III, prenant chacun de ses ennemis comme un réel défi qui demandera aux joueurs un maximum de sang froid et de concentration pour passer les étapes menant vers l’immense satisfaction de la victoire. Vous sortirez changé de cette aventure, croyez-nous. Voilà donc un réel titre survival-horror incontournable de cette nouvelle génération de consoles, venant clôturer une série de jeux vidéo désormais culte. Mais que va nous réserver From Software ensuite?

Points positifs:

  • Un bestiaire varié et flippant
  • Un level design au top
  • Une difficulté toujours bien présente
  • Un jeu aussi beau que Bloodborne
  • Un gameplay familier pour les fans de la série
  • Un système de leveling toujours complet et un inventaire riche

Points négatifs:

  • Une caméra parfois anarchique
  • Des chutes de framerate importantes peuvent survenir
  • Un petit manque de grosse nouveauté


Fiche technique Dark Souls 3:

Développeur : FromSoftware Studios
Editeur : Bandai Namco
Date de sortie : 12 avril 2016 sur PS4, Xbox One et PC
Type : survival-horror/ RPG
Multi : oui
Langues : Français
Version testée : PS4

NOS NOTES ...
NOTE GLOBALE
9
Article précédentLes nouveaux screenshots oniriques de Seasons After Fall
Article suivantLeague of Legends – un tas de skins pour le cycle 6.8

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici